Sondage: De l’alcool vendu à Migros? Ce serait non

Publié

SondageDe l’alcool vendu à Migros? Ce serait non

Début juin, les coopératrices et coopérateurs de Migros devront dire s’ils veulent ou non trouver de l’alcool dans les rayons du supermarché. Selon notre enquête, le non l’emporterait.

Les coopérateurs et coopératrices de Migros devront dire début juin s’ils veulent ou non que de l’alcool soit disponible dans les rayons du géant orange.

Les coopérateurs et coopératrices de Migros devront dire début juin s’ils veulent ou non que de l’alcool soit disponible dans les rayons du géant orange.

DR

Le 4 juin, les coopératrices et coopérateurs de Migros décideront si à l’avenir Migros pourra vendre de l’alcool dès 2023. Lors du sondage 20 Minuten et Tamedia sur les trois objets fédéraux, les lecteurs ont pu se prononcer sur cette révolution. Les personnes ayant répondu sont contre à 58% et pour à 38%; 4% ne se prononcent pas. Selon l’âge, ce sont les jeunes qui sont davantage pour que les personnes plus âgées. Et les Suisses alémaniques sont contre, tandis que les Suisses italiens verraient d’un bon œil l’arrivée d’alcool dans les rayons de Migros.

Le principal argument pour le oui est le fait que Migros vend déjà de l’alcool dans sa filiale Denner, par exemple. L’argument du non réside dans le fait que les sondés y voient une trahison de l’héritage du fondateur de Migros, Gottlieb Duttweiler.

Incertitude à Genève

La totalité des 2,3 millions de membres des dix coopératives régionales Migros sont habilités à voter. Pour que le changement soit effectif, il faudra que les deux tiers des votes soient positifs. Une révolution pourrait venir de Genève, puisque la coopérative du bout du lac n’a pas besoin des deux tiers de oui, mais seulement de 50%! La différence tient au fait que l’interdiction est prévue ici dans le règlement, alors qu’elle est inscrite dans les statuts des neuf autres coopératives du pays, rapporte Le Matin Dimanche.

Méthodologie du sondage

9673 personnes de toute la Suisse ont participé les 19 et 20 avril à la deuxième vague du sondage de 20 Minuten et Tamedia en vue des votations fédérales du 15 mai 2022. Le sondage a été réalisé en collaboration avec LeeWas, qui a modélisé les données en fonction de variables démographiques, géographiques et politiques. La marge d’erreur est de 1,7 point de pourcentage.

(jbm)

Ton opinion