Trains directs: De moins en moins de contrôleurs
Actualisé

Trains directsDe moins en moins de contrôleurs

Les CFF renoncent aux agents sur certaines grandes lignes. L'arc lémanique sera touché dès l'an prochain.

par
laf
Les contrôleurs seront moins nombreux sur certaines lignes directes.

Les contrôleurs seront moins nombreux sur certaines lignes directes.

Les premiers trains InterRegio déclassés en RegioExpress circuleront­ dès dimanche prochain­ dans le Mittelland, notamment entre Berne et Bienne. Conséquence principale, les contrôleurs disparaîtront alors des wagons.

Aux CFF, on explique que la mesure s'inscrit dans le cadre de la mise en circulation de trains régionaux à deux étages flambant neufs. Ces voitures seront «équipées de caméras de surveillance et d'un système d'annonces automatiques», souligne le porte-parole Alessandro Malfanti. En Suisse romande, les lignes Genève-Romont et Genève-Vevey seront concernées dès décembre 2012. Pour les usagers, cela signifie notamment qu'il ne sera plus possible d'acheter des billets à bord. Les voyageurs seront astreints aux contrôles sporadiques.

«C'est problématique quand on laisse circuler des trains qui font une longue distance sans personnel, s'inquiète Andreas Menet, de la Société du personnel des trains, dans «Der Sonntag». Les CFF prennent le risque de les négliger. Plus personne ne se préoccupera de leur état ni de leur propreté. Le sentiment de sécurité du client va aussi en pâtir.» Les CFF rétorquent que l'engagement de la police ferroviaire répond à ces craintes.

Ton opinion