Genève: De mystérieux locataires gênent à Satigny
Actualisé

GenèveDe mystérieux locataires gênent à Satigny

Les atteintes au patrimoine se multiplient dans la commune viticole genevoise. La présence de marginaux dérange.

par
Thomas Piffaretti
La cave est squattée en attendant sa réhabilitation. (Photo: dr)

La cave est squattée en attendant sa réhabilitation. (Photo: dr)

Un bâtiment abandonné occupé par des inconnus. Une vague de cambriolages observée ces dernières semaines. Il n'en fallait pas plus pour que la grogne monte chez les habitants de Satigny.

Depuis juin, 19 appartements ou commerces ont été visités par des malfrats, alors que la commune n'avait enregistré que 11 infractions de ce type pour toute l'année 2011. La présence d'une «faune» étrangère au village, qui s'est installée dans les anciens locaux de la Cave de Genève, expliquerait la multiplication des vols, selon certaines victimes. «Il y a beaucoup de va-et-vient. Personne ne sait qui sont ces gens. Ce sont peut-être des camés qui ont besoin de sous», estime l'une d'elles.

«On ne peut pas lier les cambriolages aux personnes qui occupent la cave. Aucun élément ne vient accréditer cette thèse», rétorque la conseillère administrative en charge de la sécurité, Martine Roset. L'élue a pourtant sollicité le propriétaire de l'immense bâtisse afin qu'il en condamne les accès. Vu la configuration du bâtiment, la mission s'annonce quasi impossible pour ce dernier, qui a racheté la parcelle en 1999 pour y réaliser des logements.

La police cantonale a aussi été appelée à la rescousse. «Nous sommes au courant de cette problématique, confirme Laurent Blanc, chef de la section infractions contre le patrimoine. Mais nous devons encore investiguer.» Pas sûr que cela suffise à rassurer les 3900 Satignotes. «Certains pensent à mettre sur pied des rondes citoyennes», lance un habitant.

Ton opinion