20.07.2020 à 10:45

DES MILLIERS D’EMPLOISDe nombreux nouveaux emplois créés grâce à l'énergie solaire

Écologique et créateur d'emplois: le développement du photovoltaïque en Suisse pourrait permettre la création de 14’000 nouveaux emplois, selon une nouvelle étude.

von
Stephanie Sigrist
Une nouvelle étude de la ZHAW de Wädenswil sur l’expansion de la production d'électricité à partir du photovoltaïque montre combien de nouveaux emplois pourraient être créés en Suisse grâce à l'utilisation accrue du photovoltaïque.

Une nouvelle étude de la ZHAW de Wädenswil sur l’expansion de la production d'électricité à partir du photovoltaïque montre combien de nouveaux emplois pourraient être créés en Suisse grâce à l'utilisation accrue du photovoltaïque.

BEZ

Avec l'adoption de la stratégie énergétique 2050, la Suisse s'est engagée sur la voie d'un avenir énergétique dans lequel l'énergie sera utilisée plus efficacement et produite de manière plus durable et indépendante de l'étranger. D'ici 2035, la consommation moyenne nationale d'énergie par personne devrait être réduite de 43% par rapport à l'année de référence 2000, tandis que la production d'électricité à partir d'énergies renouvelables telles que l'énergie solaire, l'énergie éolienne, la biomasse et la géothermie devrait être portée à 14,5 térawattheures. D'ici 2050, jusqu'à 24 TWh d'électricité devraient être produits à partir de ce que l'on appelle les nouvelles énergies renouvelables. La Suisse occupe actuellement l'une des dernières places en Europe pour la production d'énergie solaire et éolienne. Cependant, grâce aux mesures de protection du climat et de décarbonisation, le secteur de l'électricité gagne en importance. Cela signifie que si nous nous passons des combustibles fossiles tels que le pétrole, la nécessité de produire de l'électricité augmentera.

La Fondation suisse de l'énergie (SES) a comparé la production d'énergie solaire et éolienne par habitant – ce qu'on appelle les nouvelles énergies renouvelables – en Suisse avec celle des 28 États de l'UE. En 2019, 284 kWh d'énergie solaire et éolienne ont été produits par habitant dans ce pays. En Allemagne, cela dépassait les 2000 kWh, en Autriche les 1000 kWh et en France et en Italie, environ 700 kWh. La Suisse a réussi à gagner une place par rapport à l'année dernière et se classe maintenant 24e sur 29, juste devant la République tchèque, la Hongrie, la Slovénie, la Slovaquie et la Lettonie. Le Danemark occupe la première place, suivi par l'Allemagne, la Suède, l'Irlande et le Portugal.

Le potentiel de production d'énergie solaire serait élevé

Si l'on considère exclusivement le photovoltaïque, la Suisse se classe 7e. L'Allemagne, Malte, l'Italie, la Belgique et la Grèce occupent les premières places en matière d'énergie solaire. Le fait que les pays du Nord soient également parmi les premiers montre une fois de plus que le développement du photovoltaïque ne dépend que partiellement de l'intensité du rayonnement solaire. L'Office fédéral de l'énergie estime le potentiel de production des toits et façades suisses à 67 térawattheures par an. Cela signifie qu'une production d'énergie solaire 40 fois plus élevée qu'aujourd'hui serait possible. La Fondation suisse de l'énergie (SES) estime que même 80 à 100 TWh sont réalistes: «En plus des toits et des façades, d'autres installations telles que les barrages ou les dispositifs de protection contre le bruit pourraient également être conçues de manière écologique et équipées de panneaux solaires» déclare Felix Nipkow, chef du département des énergies renouvelables à la SES. Un développement en lien avec les infrastructures peut permettre d’éviter les conflits avec la protection de l'environnement et du paysage.

Une nouvelle étude de la ZHAW de Wädenswil sur l’expansion de la production d'électricité à partir du photovoltaïque montre combien de nouveaux emplois pourraient être créés en Suisse grâce à l'utilisation accrue du photovoltaïque. Cela représenterait 7’000 nouveaux emplois d'ici deux ans et 14’000 d'ici cinq ans. «Si nous équipons les surfaces les plus facilement utilisables avec des systèmes solaires, cela entraînera un besoin d'environ 14’000 emplois supplémentaires» explique Jürg Rohrer, auteur de l'étude et responsable du groupe de recherche sur les énergies renouvelables à la ZHAW. Selon l'étude de la ZHAW, ceci serait réalisable en peu de temps. 12’000 nouveaux emplois seraient nécessaires rien que pour le montage, où les bases les plus importantes pourraient être apprises en quelques jours ou semaines grâce à une courte formation. Les 2’000 autres postes concernent les planificateurs spécialisés, pour lesquels six mois de formation complémentaire seraient nécessaires, en fonction de leurs qualifications. Selon l'auteur de l'étude, le remplacement des anciens systèmes photovoltaïques deviendra de plus en plus important après 2040, de sorte que le nombre d'emplois dans l'industrie photovoltaïque augmentera par rapport à aujourd'hui. «Investir dans l'énergie solaire dès maintenant contribue à atteindre les objectifs climatiques, à créer de nouveaux emplois et à renforcer la sécurité d'approvisionnement dans le secteur de l'électricité» résume M. Nipkow de la SES.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!