Attentats à Paris: De nombreux Suisses annulent leur séjour

Actualisé

Attentats à ParisDe nombreux Suisses annulent leur séjour

Les annulations enregistrées sans coût supplémentaire auprès des trois plus grands voyagistes de Suisse sont motivées par la peur et le respect du deuil.

1 / 277
kein Anbieter
23.06 Selon Le Soir, Salah Abdeslam a été retenu pendant 30 minutes par des gendarmes français, le 14 novembre. Ils n'avaient pas reçu d'informations concernant sa radicalisation.

23.06 Selon Le Soir, Salah Abdeslam a été retenu pendant 30 minutes par des gendarmes français, le 14 novembre. Ils n'avaient pas reçu d'informations concernant sa radicalisation.

BFM TV
16.06 Un lycéen de 17 ans raconte à BFM TV sa rencontre avec Salah Abdeslam, avec qui il a passé une partie de la nuit qui a suivi les attentats du 13 novembre 2015.

16.06 Un lycéen de 17 ans raconte à BFM TV sa rencontre avec Salah Abdeslam, avec qui il a passé une partie de la nuit qui a suivi les attentats du 13 novembre 2015.

Capture d'écran BFM TV

Sans surprise, de nombreux Suisses ayant prévu un séjour à Paris ont annulé leurs réservations après les attaques de vendredi dans la Ville Lumière.

La plupart ont saisi, que cela soit par peur ou par respect du deuil, les offres d'annulation gratuites.

Les clients des trois plus grands voyagistes de Suisse, à savoir Kuoni, Hotelplan Suisse et Tui Suisse, peuvent annuler ou reporter sans coût supplémentaire leur séjour prévu dans la capitale française. Pour les deux premiers cités, l'offre est valable pour les voyageurs partant vers Paris jusqu'à mardi. Chez Tui Suisse, le délai court jusqu'à vendredi.

Les CFF, qui offrent des liaisons directes ou indirectes quasiment chaque heure à partir de la Suisse vers Paris, se veulent aussi conciliants: «Sauf avis contraire, les clients peuvent rendre tous leurs billets pour Paris et nous leur remboursons le prix d'achat», annonce lundi à l'ats son porte-parole Reto Schärli. Celui-ci n'était toutefois pas en mesure d'indiquer le nombre de personnes ayant procédé de la sorte.

Du côté de Tui Suisse, tous les clients ayant réservé un séjour à Paris au départ de la Suisse entre samedi et lundi ont annulé ou reporté leur escapade. De toute manière, cela ne concerne pas beaucoup de personnes, car il ne s'agit pas d'une période de haute saison, a ajouté le porte-parole du voyagiste, Roland Schmid.

Basse saison

Chez Hotelplan Suisse, 32 clients ont réservé un séjour à Paris avec un départ prévu jusqu'à mardi. Pour l'heure, près des deux tiers d'entre eux, soit 19 personnes, ont annulé ou reporté leur voyage, a noté la porte-parole Anja Dobes.

Son homologue de Kuoni, Marcel Schlatter, a également fait part d'annulations de séjours réservés auprès de Railtour, la filiale spécialisée dans les voyages dans les villes. Leur nombre reste toutefois peu élevé, novembre ne représentant pas un mois très prisé pour ce genre d'escapades en Europe.

Sur les nombreux voyageurs suisses se trouvant le week-end passé à Paris, une grande partie a précipité son retour. Selon la porte-parole de Railtour, Liliane Rotzetter, la moitié des clients a décidé de rentrer plus tôt que prévu.

Il n'en reste pas moins que l'incertitude est grande auprès des personnes qui ont l'intention de se rendre dans la capitale française ces prochaines semaines. «Beaucoup de clients nous contactent pour connaître nos recommandations ainsi que les conditions quant aux annulations et modifications de réservations», poursuit Mme Rotzetter. «Et cela parfois même pour un séjour prévu en janvier».

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) ne déconseille pas aux voyageurs de se rendre à Paris. De nombreux musées et grands magasins ont ainsi prévu leur réouverture au public mardi, alors que le parc de loisirs Disneyland Paris devrait en faire de même mercredi. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion