Fribourg - De nouveaux soignants opérationnels en 2023 au plus tôt

Publié

FribourgDe nouveaux soignants opérationnels en 2023 au plus tôt

Le Conseil d’État n’a pas de solution dans l’immédiat face au manque de personnel aux soins intensifs.

En janvier 2021, le centre de formation de l’HFR accueillait néanmoins 113 soignants, contre 70 avant la pandémie.

En janvier 2021, le centre de formation de l’HFR accueillait néanmoins 113 soignants, contre 70 avant la pandémie.

20min/Marvin Ancian

«Une solution à court terme n’existe pas.» Interpellé, voilà la réponse donnée par l’Exécutif fribourgeois face aux inquiétudes exprimées concernant le manque de personnel spécialisé aux soins intensifs de l’Hôpital fribourgeois (HFR), rapporte «La Liberté». Le Conseil d’État explique cette situation par la pandémie, qui épuise les équipes: à l’HFR comme ailleurs, l’absentéisme dépasse les 10% aujourd’hui. En cause également, la durée de la formation des médecins et infirmiers spécialisés, qui exige au moins respectivement cinq et deux années supplémentaires.

Ce n’est donc qu’à partir de 2023, au plus tôt, que l’HFR pourra compter sur davantage de personnel. Bonne nouvelle quand même, en janvier 2021 – la première rentrée depuis le début du Covid-19 –, son centre de formation a accueilli 113 soignants à former (plusieurs filières, de l’HFR et d’hôpitaux partenaires), contre 70 avant la pandémie. Parmi eux, 13 personnes avaient commencé une formation en soins intensifs, dont 6 de l’HFR.

Le Conseil d’État expliquait en outre que le nombre de lits de soins intensifs ne pouvait pas être augmenté à volonté, en raison justement du personnel limité. En janvier 2021, l’HFR avait décidé de conserver 24 lits, soit six de plus qu’avant la pandémie. Actuellement, il en dispose de 23.

(pmi)

Ton opinion

8 commentaires