Actualisé 02.02.2015 à 21:04

Champions LeagueDean Kukan vers un sacre continental?

Mardi, le Zurichois de Lulea disputera la finale de la Champions League face à Frölunda. Il était junior lorsque «ses» ZSC Lions triomphaient lors de la 1re édition.

par
Grégory Beaud
Le défenseur a pris du galon en Suède.

Le défenseur a pris du galon en Suède.

Après une pause de 5 ans, la compétition continentale a été dépoussiérée et remise au goût du jour. Cette première finale «new look» mettra aux prises deux formations suédoises. «Ici, ce tournoi est pris très au sérieux, détaille Dean Kukan. Je ne sais pas si c'est pareil partout ailleurs.»

Le défenseur international de 21 ans se souvient bien de la dernière édition de la compétition. Ce 28 janvier 2009, les Zurich Lions avaient atomisé les Russes du Metallurg Magnitogorsk pour remporter la Champions League. A l'époque, le défenseur international était junior du club. Il avait vécu ce sacre par procuration. «Le match avait lieu à Rapperswil, se souvient-il. Je m'étais rendu à une retransmission publique en ville de Zurich. C'est un excellent souvenir, d'autant que Zurich s'était largement imposé, 5-0 si je me souviens bien?»

Il avait beau n'avoir que 16 ans, sa mémoire ne lui joue pas de tours. «Même si j'étais dans l'organisation, je n'avais aucun moyen de me rendre sur place», regrette-t-il.

De spectateur, Dean Kukan deviendra acteur de cette finale. S'il parle de match «très important», il précise: «Cela n'a pas le même impact qu'une finale de Champions League en football. A choix, je préférerais gagner le titre en Suède!»

A 24 heures de cette échéance, il se voit bien soulever le trophée. Surtout que la finale se disputera à Lulea. «Il y a pire, comme ligne à rajouter au palmarès», rigole-t-il.

Pour jouer en NHL, la draft n'est plus une option

Dean Kukan avait quitté la Suisse pour la Suède en 2011. Depuis lors, il s'est installé comme un des solides défenseurs de la formation de Lulea. Cette saison, pourtant, il a connu les affres d'un passage en tribunes, durant deux matches. «Après un excellent début de saison, j'ai connu un creux, explique-t-il. Depuis ma brève mise à l'écart, je me sens de mieux.» De quoi l'imaginer jouer en NHL dans un futur proche? «Je compte bien obtenir une chance, souhaite celui qui est trop âgé pour espérer être drafté. J'ai participé à un camp à Chicago, l'été passé. Je vais bosser pour obtenir une autre opportunité de ce genre.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!