Grand Conseil genevois: Débat autour du budget 2009 sur fond de crise
Actualisé

Grand Conseil genevoisDébat autour du budget 2009 sur fond de crise

Les députés du Grand Conseil genevois ont entamé vendredi matin la discussion sur le budget 2009 de l'Etat.

La crise économique qui pointe le bout de son nez s'est invitée au débat. Des nuages menaçants apparaissent à l'horizon.

«2010 va être très difficile», n'a pas caché le grand argentier du canton David Hiler. L'Etat de Genève devra maintenir le niveau de ses investissements, poursuivre des réformes coûteuses et concrétiser une baisse d'impôts de l'ordre de 200 millions de francs qui profitera en premier lieu aux familles.

Equilibre pour 2009

Dans ce contexte, le Conseil d'Etat va très certainement devoir puiser dans les réserves conjoncturelles qui ont été constituées ces dernières années. Si 2010 suscite l'inquiétude, 2009 s'annonce en revanche sous de meilleurs auspices. Le budget tel que sorti de la commission des finances affiche un équilibre presque parfait.

Un petit déficit de 2,5 millions de francs, sur un total de charges d'un peu plus de 8 milliards de francs, est prévu. Une poignée d'amendements du gouvernement pourrait même faire passer le budget dans le noir, avec un excédent de revenus qui atteindrait 8,3 millions de francs.

Le parti libéral et l'UDC ont manifesté leur méfiance vis-à-vis du budget 2009. Face à la crise qui s'annonce, les deux formations estiment que l'Etat ne s'est pas assez serré la ceinture. «Le courage politique fait de plus en plus défaut dans notre canton», a déploré le député libéral Ivan Slatkine. (ats)

Ton opinion