Actualisé 25.10.2010 à 07:13

FranceDéblocage d'un dépôt pétrolier

Le dépôt pétrolier de Saint-Pierre-des Corps (Tours) a été débloqué lundi à l'aube par les forces de l'ordre, après une semaine de paralysie.

Les forces de l'ordre sont arrivés vers 04H00 du matin, avec plusieurs responsables de la police, «et on nous a donné cinq minutes pour partir», a déclaré à l'AFP un responsable syndicaliste des transports pour la région Centre. La trentaine de manifestants présents, opposés à la réforme des retraites, a levé le camp sans incident.

Deux compagnies de CRS (Compagnie républicaine de sécurité), soit environ 150 hommes, ont été mobilisées pour cette opération. La zone industrielle où se trouvent les deux sites pétroliers voisins bloqués par les manifestants, a été bouclée par les forces de l'ordre.

Une vingtaine de camions-citerne ont pu quitter le site dans les heures qui ont suivi le déblocage.

Situation toujours difficile dans l'ouest de la France et à Paris

La menace plane d'une nouvelle aggravation lundi de la pénurie de carburants liée au conflit sur la réforme des retraites en France, où un quart des stations-service, surtout dans l'Ouest, connaît toujours des difficultés d'approvisionnement en pleines vacances de Toussaint.

L'ouest de la France et la région parisienne restaient les plus affectés dimanche.

Le dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer (sud-est), gardé par des CRS depuis une action de syndicalistes à la mi-octobre, était cependant à nouveau bloqué lundi matin par des dockers et agents portuaires anti-réforme des retraites, a constaté une photographe de l'AFP. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!