Tollé en République tchèque: Debout sur la table, au Parlement, avec sa guitare

Publié

Tollé en République tchèqueDebout sur la table, au Parlement, avec sa guitare

Le président du Parlement tchèque, Radek Vondracek, est dans la tourmente après la parution de clichés le montrant debout sur la table qui lui est réservée au Parlement.

Les images, qui sont aussitôt devenues virales sur les réseaux sociaux, ont conduit l'opposition à réclamer sa démission de la présidence du Parlement. (photo: Twitter)

Les images, qui sont aussitôt devenues virales sur les réseaux sociaux, ont conduit l'opposition à réclamer sa démission de la présidence du Parlement. (photo: Twitter)

Le président du Parlement tchèque, Radek Vondracek, était dans la tourmente jeudi après la parution dans les médias de clichés le montrant debout sur la table qui lui est réservée au Parlement en train de jouer de la guitare, un grand sourire aux lèvres, apparemment après quelques verres. Radek Vondracek, qui est membre du mouvement ANO (populiste) du Premier ministre, le milliardaire Andrej Babis, jouait de la guitare avec un autre membre de l'ANO après la victoire de leur formation aux élections législatives de 2017.

Les images, qui sont aussitôt devenues virales sur les réseaux sociaux, ont conduit l'opposition à réclamer sa démission de la présidence du Parlement. Radek Vondracek est le troisième personnage de la République tchèque, après le Premier ministre et le président. «Si j'ai blessé les sentiments de certains, s'ils le considèrent comme un sacrilège davantage que comme un petit moment de rigolade pour rendre cet endroit plus humain, j'en suis profondément désolé et je présente mes excuses», a déclaré Radek Vondracek à la station de radio Frekvence 1.

«Fier» de sa prestation

Quand les trois clichés étaient apparus jeudi matin, Radek Vondracek s'était déclaré dans un premier temps «fier» de sa prestation, consistant en trois chansons, et qu'il serait ravi de la répéter. Devant le tollé ainsi provoqué, il avait rapidement fait machine arrière, insistant sur le fait que cette petite fête s'était déroulée avant qu'il ne devienne président du Parlement.

Le parti ANO dirige à Prague un gouvernement de coalition minoritaire avec les sociaux-démocrates et qui dépend du soutien du Parti communiste pour obtenir la majorité. (20 minutes/afp)

Ton opinion