Delémont (JU): Débrayage à l'entreprise A. Berger
Actualisé

Delémont (JU)Débrayage à l'entreprise A. Berger

Les quinze employés de l'entreprise de décolletage A. Berger & Co à Delémont ont cessé le travail durant deux heures lundi matin.

Si la direction de l'entreprise A. Berger & Co refuse de s'asseoir à la table des négociations, le personnel va se mettre en grève mercredi à partir de 7h pour une durée indéterminée, a expliqué le secrétaire syndical du secteur industrie d'Unia Transjurane Achille Renaud. «Pour le moment, la direction maintient sa ligne», a-t-il ajouté à l'ats.

Le secrétaire syndical d'Unia a affirmé que des ouvriers polonais s'étaient rendus dans l'usine pour démonter certaines machines de cette entreprise qui livre des pièces de haute précision pour le marché automobile.

Selon les employés et le syndicat Unia, la holding allemande Berger Group, dont fait partie la succursale jurassienne, a un carnet de commandes rempli et enregistre des bénéfices. «Le personnel est donc prêt à se battre pour obtenir une compensation digne», a souligné Unia Transjurane.

La société promet de tout mettre en oeuvre pour aider les personnes qui perdront leur emploi à se réorienter professionnellement. Elle explique que cette unité de production ne génère plus de «produit d'exploitation» suffisant depuis plusieurs années. La force du franc a pénalisé les exportations, a ajouté la société dans un communiqué. (ats)

Ton opinion