Zurich: Début d'année mitigé pour ABB
Actualisé

ZurichDébut d'année mitigé pour ABB

Le bénéfice net affiche 3% de moins qu'un an auparavant.

Affrontant une conjoncture incertaine, ABB a vécu un début d'année mitigé. Si le géant zurichois de l'électrotechnique affiche des ventes et des commandes en hausse au premier trimestre 2013, le bénéfice net a légèrement fléchi. Il s'est ainsi inscrit à 664 millions de dollars, 3% de moins qu'un an auparavant.

Le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) a pour sa part quasiment stagné à 1,05 milliard de dollars (1 milliard de francs), a annoncé mercredi le groupe établi à Zurich. En y ajoutant les dépréciations et amortissements, le résultat opérationnel (EBITDA) a en revanche bondi de 19% par rapport aux trois premiers mois de 2012 à 1,45 milliard de dollars.

Plus d'acquisitions

Les ventes ont également nettement progressé, soit de 9% à 9,7 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires s'est aussi étoffé à la faveur des acquisitions, notamment celle finalisée l'an passé de Thomas & Betts, un groupe spécialisé dans les produits et composants basse tension basé dans le Tennessee.

Pour mémoire, le groupe né il y a 25 ans de la fusion du Suisse Brown Boveri et du Suédois ASEA a annoncé lundi son intention de s'emparer de l'entreprise californienne Power One, spécialisée dans les onduleurs photovoltaïques, via une offre portant sur 1,028 milliard de dollars.

Commandes en hausse

Sur la période sous revue, les commandes se sont aussi étoffées de 1% à 10,49 milliards de dollars. En dépit de la croissance, le carnet d'ordres s'affichait toutefois en repli à fin mars, s'établissant à 29,6 milliards de dollars.

Si la ventes ont dépassé les attentes des analystes, l'EBIT et le bénéfice net se sont révélés inférieurs aux prévisions. Interrogés par l'agence financière AWP, les spécialistes tablaient en moyenne sur des revenus de 9,55 milliards de dollars, des entrées de commandes de 11,02 milliards, un EBIT de 1,08 milliard et un bénéfice net de 724 millions.

«Compte tenu des incertitudes persistantes de l'économie globale, nous avons entamé l'exercice 2013 de manière satisfaisante», a pour sa part commenté Joe Hogan, le patron du groupe, cité dans le communiqué. Dans ce contexte, ABB a affiché une belle resistance, à la faveur de son postionnement global et de son portefeuille d'activités équilibré.

Joe Hogan a également fait part de progrès au niveau de la gestion de coûts ainsi que d'améliorations en termes de productivité. Dans l'ensemble les mesures d'efficience mises en oeuvre ont permis de réaliser des économies de 260 millions de dollars entre janvier et fin mars.

Incertitudes persistantes

Evoquant la suite de l'exercice ABB se montre prudent, au vu d'un environnement macroéconomique empreint d'incertitudes. Le groupe, qui précise n'avoir observé aucun changement au niveau de la demande depuis le début du 2e trimestre, n'entend toutefois pas relâcher ses efforts en matière de maîtrise des coûts. (ats)

L'action ABB en verve à la Bourse suisse

Malgré un bénéfice net en baisse, les investisseurs ont visiblement goûté les résultats d'ABB pour le 1er trimestre 2013. Dans les premiers échanges à la Bourse suisse, le titre du géant zurichois de l'électrotechnique bondissait de plus de 2,6% par rapport à la clôture de la veille à 21,04 francs.

Dans le même temps, soit après une petite dizaine de minutes de négoce, l'indice des valeurs vedettes Swiss Market Index (SMI) s'affichait en hausse de 0,24% à un peu plus de 7820 points.

Ton opinion