Colombie: Début du désarmement des Farc le 1er mars
Actualisé

ColombieDébut du désarmement des Farc le 1er mars

Au 1er juin, toutes les armes devront avoir été déposées, et les guérilleros seront de retour dans la vie civile.

1 / 147
Les autorités colombiennes ont annoncé dimanche avoir déjoué un attentat contre le leader de l'ex-guérilla des FARC, Rodrigo Londoño. (Lundi 13 janvier 2020)

Les autorités colombiennes ont annoncé dimanche avoir déjoué un attentat contre le leader de l'ex-guérilla des FARC, Rodrigo Londoño. (Lundi 13 janvier 2020)

Keystone
La Colombie a connu dimanche les plus pacifiques de ces dernières années. Une femme devrait devenir maire de Bogota. (27 octobre 2019)

La Colombie a connu dimanche les plus pacifiques de ces dernières années. Une femme devrait devenir maire de Bogota. (27 octobre 2019)

AFP
La dissidence des Farc, a annoncé, dans une vidéo diffusée mercredi, la création d'un mouvement politique clandestin, suite à son soulèvement armé la semaine dernière. (4 septembre 2019)

La dissidence des Farc, a annoncé, dans une vidéo diffusée mercredi, la création d'un mouvement politique clandestin, suite à son soulèvement armé la semaine dernière. (4 septembre 2019)

AFP

Le désarmement des FARC en Colombie débutera le 1er mars, a indiqué mardi le gouvernement. L'accord de paix signé en novembre entre l'exécutif et la plus importante guérilla du pays, pour mettre fin à plus de 52 ans de conflit armé, prévoit le retour à la vie civile des guérilleros.

«Nous commencerons la remise physique de 30% de l'armement à partir du 1er mars, puis 30% au 1er mai et 40% au 1er juin, à la suite de quoi toutes les armes auront été déposées», a déclaré le général Javier Florez, chef du commandement stratégique transitoire des forces armées, chargé du postconflit.

Le général Florez a précisé qu'il restait à définir où serait reçu l'armement de la guérilla. Des délégués du gouvernement, des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) et de l'ONU devaient se réunir mardi à ce sujet, ainsi que sur d'autres thèmes logistiques liés à l'application de l'accord de paix, qui prévoit que les guérilleros déposent progressivement leurs armes dans un délais de 180 jours à partir du 1er décembre.

Les quelque 6900 combattants des FARC, guérilla issue en 1964 d'une insurrection paysanne, ont terminé de se rassembler samedi dernier dans 26 zones du pays, où ils doivent se démobiliser et préparer leur retour à la vie civile, sous la supervision de l'ONU. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion