Libye: Début du nouveau cycle de négociations à Genève
Actualisé

LibyeDébut du nouveau cycle de négociations à Genève

L'émissaire de l'ONU pour la Libye, Bernardino Leon, a commencé à rencontrer à Genève des groupes d'indépendants et de femmes.

L'émissaire de l'ONU pour la Libye, Bernardino Leon.

L'émissaire de l'ONU pour la Libye, Bernardino Leon.

Les négociations entre Libyens sous l'égide des Nations Unies ont repris jeudi à Genève et devraient se poursuivre vendredi, a annoncé l'ONU dans une note envoyée aux médias.

L'émissaire de l'ONU pour la Libye, Bernardino Leon, a commencé à rencontrer des groupes d'indépendants et de femmes.

«Une nouvelle phase du dialogue politique libyen a commencé», est-il écrit dans ce document. «Toutes les parties invitées aux réunions ont confirmé leur participation».

Bernardino Leon doit rencontrer dans les heures qui viennent les représentants du Parlement reconnu par la communauté internationale, siégeant à Tobrouk (est), a indiqué un de leurs représentants, Taher Mohamed El-Sonni.

Les représentants du Parlement non reconnu par la communauté internationale et siégeant à Tripoli, le Congrès général national (CGN), étaient également attendus à Genève. Le CGN a décidé mercredi de se joindre au nouveau cycle de négociations. Sous la coupe de la coalition de milices Fajr Libya, le CGN boycottait les discussions après avoir refusé de ratifier l'accord «de paix et de réconciliation» conclu le 11 juillet.

Accord vers le 20 septembre

L'ONU va chercher à Genève à faire progresser les négociations en vue d'un accord pour mettre fin au conflit. La Libye est minée par les rivalités politiques, les violences meurtrières et l'effondrement de son économie. Les Nations unies espèrent aboutir à un accord entre les parties vers le 20 septembre afin qu'il puisse être mis en oeuvre un mois plus tard.

A Genève, les discussions porteront notamment sur les noms des ministres appelés à faire partie du gouvernement d'union nationale. Il s'agirait d'une première étape en vue de mettre ce pays sur la voie de la réconciliation près de quatre ans après la chute du régime de Mouammar Kadhafi. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion