Actualisé 15.03.2009 à 18:33

République démocratique du CongoDébut du retrait des soldats ougandais

Les troupes ougandaises présentes depuis mi-décembre dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC) ont commencé à se retirer dimanche.

Ces forces avaient pour mission de traquer les rebelles ougandais de l'Armée de résistance du seigneur (LRA).

Les ministres congolais et ougandais de la Défense, Charles Mwando Nsima et Amama Mbanzi, ont présidé à Dungu (nord-est) une cérémonie marquant le début du retrait, qui doit durer huit jours. Le nombre de soldats de ce premier contingent ougandais rapatrié n'a pas été précisé.

La traque de la LRA se poursuivra avec la Monuc, la Mission de l'ONU en RDC, avait affirmé vendredi le ministre congolais de la Défense.

Les troupes ougandaises et congolaises, avec le soutien du Sud- Soudan, ont mené depuis mi-décembre une opération militaire conjointe pour traquer les rebelles de la LRA et leur chef Joseph Kony. Ce dernier n'a toutefois pas été capturé jusqu'à présent.

L'offensive anti-LRA avait été lancée après le refus répété de Joseph Kony de signer un accord de paix paraphé en avril 2008 par Kampala, qui concluait un processus de paix engagé en juillet 2006.

La LRA est active dans le nord de l'Ouganda, ravagé depuis plus de 20 ans par une des guerres civiles les plus longues et les plus brutales d'Afrique. Le conflit a fait des dizaines de milliers de morts et provoqué le déplacement de près de deux millions de personnes.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!