Arabie saoudite: Décapitée pour le meurtre d'une fillette
Actualisé

Arabie saouditeDécapitée pour le meurtre d'une fillette

Une Birmane a été décapitée lundi pour le meurtre d'une fillette à La Mecque, portant à sept les exécutions dans ce royaume ultraconservateur depuis le début de l'année.

Leila Bassem a été reconnue coupable d'avoir tué la fille âgée de six ans de son époux, également birman, a indiqué le Ministère saoudien de l'intérieur.

La fillette est morte après avoir été battue fréquemment et violée avec un manche à balai, selon le communiqué du Ministère de l'intérieur, cité par l'agence officielle Spa.

En 2014, 87 personnes ont été exécutées en Arabie saoudite, contre 78 en 2013, selon un décompte de l'AFP.

Viol, meurtre, apostasie, vol à main armée et trafic de drogue sont passibles de la peine capitale dans ce royaume, régi par une version rigoriste de la charia.

(afp)

Ton opinion