Football - FC Sion: Decastel: «Je sais travailler sous pression»

Actualisé

Football - FC SionDecastel: «Je sais travailler sous pression»

Michel Decastel est devenu le nouvel entraîneur du FC Sion dans la nuit de lundi à mardi. Il a dirigé son premier entraînement mardi matin à Crans-Montana. Interview en vidéo.

par
J.-P. Pressl-Wenger
Crans-Montana

Michel Decastel s'est prêté aux questions des journalistes présents à Crans-Montana.

Michel Decastel, comment s'est passé votre arrivée en Valais ?

J'ai reçu un coup de fil de Christian Constantin peu après minuit. Il me demandait si je pouvais être présent ce matin (ndlr: mardi) auprès de l'équipe. Il a fallu que je me décide très rapidement. Mais nous avions déjà eu des contacts plus tôt cet été. A ce moment-là, j'avais dit au président que le poste m'intéressait. Et ça n'a pas changé.

Le poste d'entraîneur, surtout à Sion, implique de travailler avec une certaine pression. Votre expérience africaine devrait vous être d'une aide précieuse.

En effet, en 12 ans passés à entraîner en Côte d'Ivoire, au Maroc et en Tunisie, j'ai pris l'habitude de travailler avec la pression. Je connais bien Christian Constantin, il n'est pas différent des autres présidents. Si l'équipe gagne je peux rester, et si on enchaîne des mauvais résultats, il me virera. Mais je n'ai pas peur, cela fait partie de notre métier.

Vous aviez quitté Tourbillon après un passage réussi en automne 1996, sur une décision du Président d'alors Christian Constantin. Quels sont vos souvenirs de cette période ?

C'était la première fois que je me faisais virer, j'étais vraiment très fâché à l'époque. J'avais même laissé échapper quelques gros mots. Mais avec le recul, je garde surtout en mémoire le beau championnat et la victoire en Coupe de Suisse contre Servette. On avait gagné 3-2 après avoir été mené 0-2.

Avez-vous pu observer le début de saison du FC Sion ?

Oui, bien sûr. J'ai suivi tout le championnat. Ce que j'ai vu m'a plu dans l'ensemble et je dois féliciter Sébastien Fournier pour ce qu'il a réussi à bâtir durant son temps à la tête de l'équipe. J'ai vu 5 ou 6 matches de Sion et j'ai surtout aimé le match remporté 3-0 à Lucerne, les joueurs ont été très solides et efficaces devant.

Les sursauts que l'équipe a connus au niveau disciplinaire vous inquiètent-ils ?

Non. Toutes les équipes connaissent ce genre de souci. Il faut maintenant passer à autre chose. Se mettre à travailler dans tous les domaines. Ce n'est pas un secret: il n'y a que le travail qui apporte des résultats.

Ton opinion