Actualisé 02.06.2013 à 16:57

Super LeagueDecastel: «Ma mission est finie, je pars en vacances»

L'entraîneur ad-intérim du FC Sion a exclu un retour à la tête de la première équipe, samedi, au terme de son mandat à durée déterminée.

de
Oliver Dufour, Sion
Deux expériences à la tête du FC Sion suffisent, estime Michel Decastel.

Deux expériences à la tête du FC Sion suffisent, estime Michel Decastel.

L'équipe sédunoise a bouclé sa saison sur une victoire. Clin d'œil symbolique à l'entraîneur neuchâtelois Michel Decastel, qui avait délaissé les M21 pour jouer les pompiers au service de la «Une», la jeune relève s'est montrée déterminante face au FC Zurich (4-2). Trois des quatre buts inscrits par la formation valaisanne ont été l'œuvre de jeunes joueurs. Benjamin Kololli, Gaëtan Karlen et Max Veloso ont assumé leurs responsabilités et fait basculer la partie en faveur des «rouge et blanc».

«Les joueurs ont fait quelque chose d'extraordinaire ce soir (ndlr: samedi), je suis très content pour eux, a commencé Decastel. Marquer quatre buts à la meilleure équipe du deuxième tour, ce n'est pas rien. Ils le méritent après avoir vécu un passage difficile». L'éclosion de ses jeunes protégés issus des M21 n'a pas étonné le coach. Sept d'entre eux ont griffé la feuille de match lors de cette ultime journée de Super League: Kololli, Lacroix, Ndoye, Edimilson Fernandes (jeune cousin de Gelson), Veloso, Karlen et Fedele.

La voie à suivre

«Ils ont beaucoup de potentiel, a fièrement souri leur mentor. Bien sûr, ils n'ont pas fait un match parfait. Il y a encore du travail. Mais je pense qu'ils sont la voie à suivre. En tout cas, si j'avais un conseil à donner à Christian Constantin, ça serait de poursuivre le travail avec eux la saison prochaine.»

Michel Decastel n'a pas semblé trop abattu d'avoir manqué d'un cheveu la qualification pour le tour préliminaire de l'Europa League, la saison prochaine, en manquant la 5e place à cause d'une moins bonne différence de buts que Thoune. «Etre européen demande d'avoir une équipe reconstruite. Il aurait fallu être préparé pour ça dès le mois de juillet. Finalement, c'est peut-être un bien de ne pas s'être qualifiés.»

«J'ai fait ça pour rendre service»

Au moment d'évoquer le prochain exercice, le Neuchâtelois a été catégorique. «Ma mission est finie, a-t-il assuré. Maintenant, je vais repartir en vacances quelque temps. Il n'y aura pas de retour avec la première équipe. J'ai fait ça pour rendre service à Christian. Je me sens bien avec les jeunes, dans la formation. Après le coup de sifflet final, ils sont d'ailleurs tous venus vers moi pour m'embrasser, a raconté le coach. Si une fois il y a un entraînement à donner pour dépanner, je le ferai, a-t-il tout de même souri. Mais rien de plus!»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!