Actualisé

Décès brutal du directeur général de l'OMS

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Sud-Coréen Lee Jong-wook (61 ans), est décédé brutalement lundi à Genève.

Sa mort a plongé dans la stupeur les délégués de l'assemblée mondiale de la santé, réunis jusqu'à samedi.

«J'ai le regret de vous informer que le Dr Lee Jong-wook est décédé ce matin», a annoncé la ministre espagnole de la santé, Elena Salgado, en ouvrant la réunion.

«C'est pour chacun d'entre nous une nouvelle très triste. C'était une personne exceptionnelle et une excellent directeur général», a déclaré Mme Salgado aux délégués des 192 Etats, dont une centaine de ministres et le chef de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), Thomas Zeltner, qui dirige la délégation suisse.

Hospitalisé samedi

Les délégués ont observé deux minutes de silence et ont suspendu leurs travaux pendant près d'une heure, avant de reprendre le cours de l'assemblée sur quelques notes de Mozart, en hommage au défunt. L'agenda de la réunion n'est pas modifié. Le prince Charles d'Angleterre doit s'adresser mardi après-midi à l'assemblée.

Le Dr Lee avait été hospitalisé samedi pour une intervention chirurgicale au cerveau. Le directeur général avait eu un malaise lors d'un déjeuner de travail et avait été transporté d'urgence à l'hôpital cantonal de Genève pour évacuer un caillot sanguin. Il n'a pas repris conscience après une opération de quatre heures et le décès a été constaté lundi à 07h43.

La plupart des délégués ont rendu hommage au travail accompli par le Dr Lee depuis 2003 à la tête de l'OMS, dans la lutte contre la grippe aviaire et l'accès aux médicaments contre le sida dans les pays pauvres. Le secrétaire général de l'ONU Kofi Annan s'est déclaré «choqué» par la disparition d'»un dirigeant expérimenté» et d'un «collègue aimé».

La Suisse a souligné le travail accompli par le Dr Lee, notamment la réaction de l'organisation après le tsunami en Asie et les préparatifs contre une éventuelle pandémie de grippe ainsi que la révision du réglement sanitaire international. Le Dr Lee résidait à Nyon (VD).

Successeur nommé en janvier

Le Suédois Anders Nordström, sous-directeur général chargé de l'administration, a été désigné directeur général par intérim, conformément aux instructions données par le Dr Lee au début de son mandat.

Le Dr Bill Kean, directeur exécutif de l'OMS, a précisé que les 34 pays membres du Conseil exécutif de l'agence de l'ONU devraient nommer un successeur au Dr Lee en janvier, après un délai de six mois pour l'annonce des candidatures. La nomination devra être ensuite entérinée par la prochaine assemblée de la santé, en mai 2007.

Sixième directeur général de l'OMS, le Dr Lee avait succédé en 2003 à l'ex-premier ministre norvégienne Gro Harlem Brundtland. Son mandat aurait dû s'achever en juillet 2008.

Entré à l'OMS en 1983, il avait été notamment directeur de 1994 à 1998 du Programme mondial de l'OMS pour les vaccins (GPV) et avait participé à la campagne pour l'éradication de la polio.

Il fut ensuite conseiller principal, puis représentant spécial auprès de la directrice générale Gro Harlem Brundtland, avant de devenir en décembre 2000 directeur du Programme «Halte à la tuberculose».

Une cérémonie en souvenir du défunt est prévue au cours de l'assemblée. Les funérailles seront organisées par la famille dans l'intimité à une date non précisée.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!