Japon: Décès d'un ouvrier à la centrale de Fukushima
Actualisé

JaponDécès d'un ouvrier à la centrale de Fukushima

Un ouvrier travaillant sur le site de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima est mort après avoir été victime d'un malaise.

«Il est confirmé qu'il n'a pas été contaminé» par des substances radioactives, a déclaré samedi un porte-parole de l'opérateur de la centrale Tepco, Yoshinori Mori.

Agé d'une soixantaine d'années, l'ouvrier est tombé inconscient sur son lieu de travail. Evacué aussitôt vers un hôpital, il est décédé.

Au moment où il a fait son malaise, cet homme, dont le nom n'a pas été communiqué, transportait du matériel avec un autre ouvrier à l'intérieur de la centrale.

«Il a été exposé à une radioactivité de 0,17 millisieverts durant son travail. Mais il portait une combinaison de protection et aucune substance radioactive n'a été détecté sur son corps», a précisé M. Mori. Le seuil de sécurité est fixé par Tepco à 5 millisieverts.

Selon M. Mori, l'ouvrier ne portait pas de blessures apparentes. «Nous devons maintenant déterminer les causes de sa mort», a-t-il dit.

Le Japon est confronté depuis deux mois au plus grave accident nucléaire de son histoire après l'arrêt des circuits de refroidissement de la centrale Fukushima Daiichi (nord-est), provoqué par le gigantesque tsunami du 11 mars.

C'est le premier décès d'un ouvrier à Fukushima depuis le séisme, hormis les deux employés retrouvés morts près d'une turbine endommagée juste après la catastrophe et dont les corps portaient des traces de blessures.

Selon le quotidien Mainichi Shimbun paru samedi, plusieurs cas de coup de chaleur ont été rapportés parmi les ouvriers depuis que la compagnie s'active pour refroidir les réacteurs de cette centrale en y déversant de l'eau. (afp)

Ton opinion