Actualisé 03.02.2019 à 18:09

Proche-Orient

Décès d'un Palestinien blessé par des tirs à Gaza

Touché vendredi lors des heurts près de la frontière de l'enclave palestinienne, un jeune homme de 30 ans a succombé à ses blessures.

1 / 150
Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)

Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)

AFP
Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)

Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)

Keystone
Israël a revendiqué des frappes de «grande ampleur» sur la Syrie. (Mercredi 20 novembre 2019)

Israël a revendiqué des frappes de «grande ampleur» sur la Syrie. (Mercredi 20 novembre 2019)

Keystone

Un Palestinien a succombé dimanche aux blessures infligées par des tirs israéliens lors de manifestations et de heurts près de la barrière entre Israël et la bande de Gaza. Vendredi, les tirs israéliens ont blessé plus de 30 Palestiniens le long de la barrière.

Protestations hebdomadaires

Le porte-parole du ministère de la Santé du Hamas, Achraf al-Qodra, a précisé que le jeune homme de 30 ans avait été blessé le 29 janvier à Beit Lahiya, dans le nord de la bande de Gaza, une enclave palestinienne contrôlée par le mouvement islamiste Hamas.

La bande de Gaza, coincée entre Israël, l'Egypte et la Méditerranée et éprouvée par les guerres, la pauvreté et les blocus israélien et égyptien, est le théâtre depuis mars 2018 de protestations hebdomadaires, généralement accompagnées de violences, le long de la barrière lourdement gardée par l'armée israélienne.

Au moins 247 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens depuis cette date, la grande majorité le long de la frontière, et les autres lors d'attaques israéliennes en représailles à des actes hostiles en provenance de l'enclave. Deux soldats israéliens ont été tués depuis cette date.

Israël accuse le Hamas d'instrumentaliser la protestation et assure ne faire que défendre sa frontière. (nxp/ats)

(NewsXpress)
Trouvé des erreurs?Dites-nous où!