Actualisé 02.10.2009 à 21:02

Pologne

Décès de Marek Edelman, héros de la Résistance polonaise

Le dernier commandant de l'insurrection héroïque du Ghetto juif de Varsovie contre les nazis en 1943, Marek Edelman, est décédé à Varsovie.

Il était âgé de 90 ans, a annoncé vendredi soir le quotidien «Gazeta Wyborcza» sur son site internet.

«Marek Edelman, un des commandants de l'insurrection du Ghetto de Varsovie, combattant de l'insurrection de Varsovie, cardiologue et militant de l'opposition démocratique à l'époque de la Pologne communiste, est décédé à Varsovie», a écrit le journal.

La date exacte de sa naissance n'est pas connue. Mais ses papiers officiels ont retenu la date du 1er janvier 1919, considérée comme la plus probable.

«Je ne sais pas quel âge j'ai exactement», avait-il expliqué dans un entretien à l'AFP en 2007. «Mon père est mort quand j'étais tout petit, je n'ai presque aucun souvenir de lui. Ma mère est morte quelque années après, je n'avais personne pour me le dire».

Né à Homl, une ville maintenant située au Bélarus, dans une famille de Juifs engagés dans le parti socialiste juif Bund, le jeune Edelman est dès l'enfance imprégné de l'idéologie de ce parti ouvrier antisioniste de l'Europe de l'est. Sa famille s'était installée à Varsovie quand il était tout petit.

«Varsovie est ma ville. C'est ici que j'ai appris le polonais, le yiddish et l'allemand. C'est ici, qu'à l'école, j'ai appris qu'il faut toujours prendre soin des autres. C'est aussi ici que j'ai reçu pour la première fois un coup dans la figure seulement parce que j'étais juif», avait dit Edelman quand il fut fait citoyen d'honneur de Varsovie en 2001.

Quand éclate la Seconde guerre mondiale, il se retrouve enfermé par les Allemands avec près d'un demi-million de Juifs dans le ghetto de Varsovie. Coursier dans un hôpital, il publie des revues clandestines du Bund dont il est devenu membre comme ses parents.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!