Théâtre-opéra: Décès du metteur en scène Luca Ronconi
Actualisé

Théâtre-opéraDécès du metteur en scène Luca Ronconi

L'homme de théâtre italien est mort samedi à près de 82 ans, ont annoncé dimanche les médias italiens.

Souvent audacieux dans ses mises en scène, Luca Ronconi est considéré comme l'un des plus importants directeurs de théâtre en Europe.

Le chef du gouvernement Matteo Renzi a salué en lui un «véritable visionnaire ayant su creuser au plus profond de l'âme humaine avec force, profondeur et vision». C'est à la tête du Piccolo teatro de Milan qu'il avait oeuvré à quelques-unes de ses plus célèbres mises en scène.

Né le 8 mars 1933 à Sousse, en Tunisie, Luca Ronconi n'a qu'un an lorsque ses parents se séparent. Il est élevé par sa mère, à Rome. Après avoir vécu adolescent en Suisse, il sort diplômé de l'académie d'art dramatique de Rome en 1953.

«Je n'ai jamais commencé à faire du théâtre, j'en ai toujours fait. Et ce n'était même pas un désir mais une nécessité. La raison d'être de mon existence. Quelque chose de vital, de primaire», disait Luca Ronconi. Dès l'âge de 30 ans, il se consacre quasi exclusivement à la mise en scène pour le théâtre ou l'opéra.

Metteur en scène à l'imagination inépuisable, il crée «Les derniers jours de l'humanité» de Karl Kraus dans une usine Fiat à Turin ou fait tourbillonner dans les airs les chanteurs du «Barbier de Séville» à l'Odéon de Paris. Ses détracteurs ont critiquà sa mégalomanie, l'utilisation de lourdes machineries ou le coût exorbitant de ses spectacles.

Travailleur acharné

Il a collaboré avec de nombreux théâtres (Venise, Prato) avant de diriger de 1989 à 1994 le Stabile de Turin, puis l'Argentina de Rome (1994-1999). En 1999, il obtient la consécration en étant nommé directeur artistique du Piccolo Teatro de Milan, considéré comme le plus grand théâtre d'Italie, à la suite du décès de son mythique fondateur Giorgio Strehler.

Lecteur acharné, travailleur infatigable, Luca Ronconi a également mis en scène de nombreux opéras pour la Fenice de Venise, le Teatro Comunale de Florence, la Deutsche Oper de Berlin ou la Scala de Milan. Il avait reçu le Prix Europe pour le théâtre en 1998. (ats)

Ton opinion