Bilan 2019: Le nombre de morts en avion chute drastiquement
Actualisé

Bilan 2019Le nombre de morts en avion chute drastiquement

En 2019, huit accidents d'avion ont provoqué la mort de 257 personnes dans le monde, contre 534 en 2018.

L'accident le plus grave en 2019 est survenu le 10 mars lorsqu'un Boeing 737 MAX s'est écrasé en Ethiopie, provoquant la mort des 157 personnes à bord. (Photo d'archives)

L'accident le plus grave en 2019 est survenu le 10 mars lorsqu'un Boeing 737 MAX s'est écrasé en Ethiopie, provoquant la mort des 157 personnes à bord. (Photo d'archives)

AFP

Au cours de l'année dernière, le nombre d'accidents mortels d'avions commerciaux a chuté de façon spectaculaire. Ainsi, le nombre de personnes tuées a diminué de plus de moitié en 2019, malgré le crash d'un Boeing 737 MAX en Éthiopie en mars.

L'année dernière, il y a eu 86 accidents impliquant des avions commerciaux - dont huit provoquant le décès de 257 personnes, selon le cabinet de conseil néerlandais To70. A titre de comparaison, il y a eu, en 2018, 160 accidents, dont 13 mortels, qui ont causé 534 décès.

En tenant compte de la croissance du trafic - en hausse de 4,2% par rapport à 2018 - cela représente une moyenne d'un accident mortel pour 5,58 millions de vols, selon la société. Ce taux est calculé pour le trafic aérien commercial transportant des passagers. Il ne comprend ni les accidents impliquant des vols militaires, d'entraînement, ou privés, ni les opérations de fret. Les accidents d'hélicoptères ne sont pas non plus enregistrés dans ce décompte.

L'accident le plus grave est survenu le 10 mars lorsqu'un Boeing 737 MAX de la compagnie Ethiopian Airlines s'est écrasé au sud-est d'Addis Abeba quelques minutes après le décollage, provoquant la mort des 157 personnes à bord, détaille To70. Les autorités du monde entier avaient ensuite décidé de clouer au sol l'avion du constructeur américain.

Cette tragédie était survenue moins de cinq mois après l'accident meurtrier d'un autre exemplaire 737 MAX de la compagnie indonésienne Lion Air, fin octobre 2018, qui avait tué 189 personnes dans des conditions similaires. Dans les deux catastrophes, le système anti-décrochage MCAS a été mis en cause. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion