Cinéma: Décès en plein tournage du cinéaste brésilien Breno Silveira
Publié

CinémaDécès en plein tournage du cinéaste brésilien Breno Silveira

Le réalisateur brésilien est décédé samedi des suites d’une crise cardiaque.

Les œuvres de Breno Silveira ont été également présentées dans des festivals à Toronto, La Havane et Monte-Carlo.

Les œuvres de Breno Silveira ont été également présentées dans des festivals à Toronto, La Havane et Monte-Carlo.

AFP

Le réalisateur brésilien Breno Silveira, un habitué des festivals internationaux, est décédé samedi d’une crise cardiaque en plein tournage de son dernier film, ont annoncé sa maison de production et des médias locaux.

Breno Silveira, 58 ans, auteur notamment du film «Les deux fils de Francisco» (2005) et de «Gonzagua: du père au fils» (2012), a été un «symbole de la culture et de l’art», a salué dans un communiqué sa maison de production Conspiracao Filmes. Selon les médias brésiliens, le cinéaste a été victime d’une crise cardiaque alors qu’il tournait un nouveau film «Dona Vitoria», avec l’actrice Fernanda Montenegro, rendue célèbre à l’étranger pour son rôle dans le film «Central do Brasil» de Walter Salles.

«Dona Vitoria», basé sur une histoire vraie, raconte l’histoire d’une vieille dame qui commence à filmer des trafiquants de drogue par la fenêtre de sa maison et met au jour un vaste scandale de corruption. Le tournage était en cours dans le nord-est du Brésil, dans l’État du Pernambouc. Breno Silveira avait été formé à l’École Louis Lumière en France. Il avait débuté comme directeur de la photographie, notamment sur le film «Eu, tu, eles» (2000) présenté au Festival de Cannes dans la catégorie Un certain regard.

Il avait commencé la réalisation en 2005 avec «Les deux fils de Francisco», qui avait remporté un très vif succès au Brésil où il avait gagné quatre prix. Le film avait été nominé aux Oscars dans la catégorie meilleur film en langue étrangère. Ses œuvres ont été également présentées dans des festivals à Toronto, La Havane et Monte-Carlo. Breno Silveira était aussi connu pour ses réalisations pour la télévision.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires