Autriche – Décision «historique» des écologistes contre des autoroutes

Publié

AutricheDécision «historique» des écologistes contre des autoroutes

Mercredi, le gouvernement autrichien a décidé de suspendre l’élargissement de certaines autoroutes, afin de limiter le trafic et préserver le climat.

C’est la première fois qu’un gouvernement renonce à des projets d’infrastructure en Autriche pour tenir ses engagements de neutralité carbone à l’horizon 2040.

C’est la première fois qu’un gouvernement renonce à des projets d’infrastructure en Autriche pour tenir ses engagements de neutralité carbone à l’horizon 2040.

AFP

L’Autriche va renoncer sous l’impulsion des Verts à plusieurs projets d’élargissement de son réseau autoroutier, afin de lutter contre le réchauffement climatique, a annoncé mercredi le gouvernement. «Plus de routes, cela veut dire plus de voitures et plus de circulation», a déclaré la ministre pour la protection du climat Leonore Gewessler, également chargée des transports.

«Je ne veux pas transmettre un avenir bétonné aux générations futures», a ajouté cette représentante du parti écologiste pour expliquer ce choix contesté avec virulence par les trois autres grandes formations politiques.

Selon elle, cette décision est «historique», car c’est la première fois qu’un gouvernement renonce à des projets d’infrastructure en Autriche pour tenir ses engagements de neutralité carbone à l’horizon 2040. «J’assume ma responsabilité», a-t-elle lancé, promettant de contribuer à la mise en place de solutions alternatives pour améliorer la mobilité.

Gouvernement dominé par les conservateurs

Début 2020, les écologistes ont accepté d’intégrer pour la première fois un gouvernement dominé par les conservateurs dans ce pays d’Europe centrale, contre la promesse de pouvoir peser sur les questions environnementales.

Leonore Gewessler est depuis à la tête d’un vaste ministère ayant la main haute sur les projets d’infrastructure. Elle a déjà fortement baissé les prix du transport ferroviaire. Parmi les projets dont l’arrêt a été ordonné mercredi, figure un tunnel autoroutier de huit kilomètres contesté depuis plusieurs années par des ONG, qui devait être creusé sous un parc national à Vienne.

Il était défendu aussi bien par la municipalité sociale-démocrate que par l’extrême droite dans l’opposition et les conservateurs au niveau fédéral, qui le jugeaient nécessaire pour désengorger la capitale et créer des emplois.

(AFP)

Ton opinion

23 commentaires