Merck Serono: Décision le 19 juin, affirme la direction
Actualisé

Merck SeronoDécision le 19 juin, affirme la direction

La décision sur le plan de restructuration sera publiée mi-juin. la direction annonce qu'elle prendra en compte toutes les propositions.

La direction de Merck Serono a affirmé mardi qu'elle va étudier les propositions présentées la veille par son personnel à Genève, au terme de la période de consultation. Elle prendra une décision définitive sur le plan de restructuration le 19 juin.

«Merck Serono prévoit d'émettre une décision définitive concernant le plan de restructuration le 19 juin, après un examen rigoureux des propositions reçues, tout en limitant la période d'incertitude pour les employés», a affirmé le groupe pharmaceutique allemand dans un communiqué. Les employés seront informés de leur situation individuelle dans les semaines suivant la décision définitive.

Employés remerciés

La direction «remercie les employés pour leurs propositions, faites au travers des représentants du personnel et du syndicat Unia, ou de façon individuelle, ainsi que pour leur attitude ouverte, constructive et responsable dans cette période difficile», a déclaré Stefan Oschmann, membre du comité exécutif de Merck et directeur général de Merck Serono.

«Nous tenons à leur assurer que chacune des propositions reçues sera examinée avec la plus grande rigueur et prise en compte autant que nos contraintes nous le permettent pour l'élaboration de notre décision définitive concernant le plan de restructuration des activités de Merck Serono en Suisse», a-t-il ajouté.

Solutions de reclassement

François Naef, président du Conseil d'administration de Merck Serono a indiqué en outre que le groupe poursuit en parallèle les discussions «avec des partenaires potentiels, les services de l'Etat et d'autres organismes actifs dans la région, avec l'objectif de trouver des solutions de reclassement dans les meilleurs délais pour les employés qui seraient touchés par le plan de restructuration».

Selon le plan annoncé le 24 avril, Merck Serono prévoit de réunir toutes les fonctions relevant du siège à Darmstadt (Allemagne) et de concentrer les ressources en recherche et développement sur trois plateformes réparties en Europe (Darmstadt), aux Etats-Unis (Boston) et en Asie (Pékin). Le plan prévoit en conséquence la suppression à Genève de 500 emplois et le transfert de 750 autres.

Lundi, le personnel réuni en assemblée générale a adopté trois propositions alternatives qui ont été transmises à la direction. Il a aussi adopté un préavis de grève pour mardi 12 juin si les réponses de la direction ne sont pas satisfaisantes d'ici là. (ats)

Ton opinion