Télévision: Décodeur HDTV bientôt moins cher
Actualisé

TélévisionDécodeur HDTV bientôt moins cher

Dès le 1er juin, la location du décodeur HDTV pour la télévision numérique baissera de 6 à 4 francs par mois.

Le tarif des décodeurs actuels va rester inchangé alors que le prix du raccordement au réseau câblé augmentera de 70 centimes, à 23,20 francs par mois.

Il a fallu de longues négociations pour que Cablecom et le Surveillant des prix (SPR) Stefan Meierhans parviennent à s'entendre sur les tarifs, indique mardi ce dernier dans un communiqué. Cablecom voulait augmenter de 2 francs le prix de la location du raccordement au réseau câblé.

Le décodeur (Set-Top-Box) compatible HDTV le moins coûteux sera donc proposé à la location à 4 francs au lieu de 6 francs par mois. Il offrira 55 programmes et l'offre HD de la SSR. Selon la région, il permettra de bénéficier d'une fonction «télévision à la demande» pour les programmes de la SSR.

Pour les abonnés existants, l'offre de base numérique sera maintenue. Elle propose 110 programmes sans HDTV. Le prix de location de ce type de décodeur restera inchangé. Si l'abonné souhaite le nouveau décodeur HDTV avant l'expiration de son contrat, Cablecom peut lui demander une redevance unique de 25 francs pour l'échange de sa Set-Top-Box.

Le Surveillant des prix souligne que Cablecom s'est engagé à permettre d'ici le 1er septembre prochain la réception des programmes numériques sans «Set-Top-Box» pour les téléviseurs équipés de récepteurs numériques (DVB-C) qui soutiennent le nouveau standard «Common Interface Plus» (CI&).

Hausse «acceptable»

L'acquisition d'un module conforme CI& s'effectue dans le commerce. Aucun coût n'est perçu par Cablecom pour la réception de l'offre de base numérique au moyen de ce module. Le module CI& ne fonctionne toutefois que sur les télévision de la dernière génération, a indiqué à l'ATS Stefan Meierhans. «Le marché décidera si cette nouvelle technologie va s'imposer».

Le Surveillant des prix juge «acceptable» la hausse de 70 centimes pour le raccordement au réseau câblé. Elle se justifie en raison des investissements consentis par Cablecomp pour la construction du réseau et l'amélioration de l'offre.

Jusqu'à fin 2012

Cablecom s'est par ailleurs engagé à ne pas revoir ses tarifs à la hausse, dans ce domaine, jusqu'à fin 2012. Le groupe assure que son offre analogique proposera au moins 36 programmes de télévision et 35 de radio.

A moyen terme, il faut s'attendre au passage total vers la télévision numérique, écrit le Surveillant des prix. Il rappelle la diffusion croissante de programmes de télévision numérique en haute définition ainsi que de contenus télévisuels interactifs. Ceux-ci réclament des réseaux câblés modernes et performants. (ats)

Ton opinion