Actualisé 29.12.2018 à 11:40

Twitter

«Déconne organisée» du député «suisse» de LREM

Alors que son «cas» sera examiné le 14 janvier par le bureau de son parti à l'Assemblée nationale suite à des propos sexistes contre une sénatrice, Joachim Son-Forget a passé une nouvelle nuit à envoyer des dizaines de tweets plus ou moins saugrenus.

Le député des Français de l'étranger pour la Suisse et le Liechtenstein, par ailleurs médecin radiologue au CHUV à Lausanne, ne semble pas s'inquiéter outre mesure des possibles sanctions qu'il encourt suite à ses tweets contre la sénatrice Esther Benbassa.

Il a en effet passé la nuit du 27 au 28 décembre à envoyer près d'une centaine de tweets, entre «plaisanteries» et provocations .

Parmi ses nombreux messages, Joachim Son-Forget a à nouveau répondu à la sénatrice, qui dénonçait des «menaces de mort à peine voilées», se référant à des photomontages la représentant en ligne de mire d'une lunette d'un sniper:

Ce que le député qualifie lui-même de «grosse déconne organisée» avait commencé, peu avant minuit, par un selfie avec une peluche de blaireau, où il s'adressait à ceux qui avaient critiqué ses propos envers Mme Benbassa:

Par la suite, le député a notamment posté une vidéo le montrant en train de tirer avec un fusil, un de ses hobbies, et différents photomontages, dont un le montrant en joueur de foot avec le maillot suisse devant le drapeau du Kosovo:

Le «cas» Joachim Son-Forget sera examiné le 14 janvier par le bureau du groupe LREM à l'Assemblée nationale, a annoncé vendredi le patron du groupe majoritaire Gilles Le Gendre, comme l'indiquent différents sites d'information français.

(20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!