Actualisé 18.12.2013 à 22:47

UNIL

Découverte d'un gène prometteur contre l'obésité

Des scientifiques de l'Université de Lausanne ont mis en évidence un gène qui permet à des souris de résister à l'obésité. Leur découverte est le fruit de 15 ans de recherches.

Pendant plusieurs mois, le professeur Luc Pellerin et son équipe ont soumis des souris transgéniques à une diète riche en graisses et en sucre. Les rongeurs étaient partiellement déficients en MCT1, un transporteur du lactate qui sert de carburant pour les neurones.

«Alors que les souris sauvages ont augmenté leur poids corporel de 16,7% après 12 semaines, celui des souris transgéniques n'a subi une hausse que de 7,7%», remarque le professeur à l'Institut de physiologie de l'UNIL.

Nouvelle thérapie?

Une étude approfondie a démontré non seulement une masse grasse moindre chez les souris transgéniques, mais également une absence d'accumulation de graisse dans leur foie, relève le communiqué diffusé à l'occasion de la parution de l'étude dans l'édition en ligne de la revue «PLOS ONE».

Sur la base de ces résultats, les scientifiques suggèrent une nouvelle cible thérapeutique, le MCT1. Il faudrait bloquer partiellement le transporteur par le biais d'un inhibiteur de synthèse, relèvent-ils en soulignant toutefois que de nombreux travaux et expériences sont encore nécessaires.

Le professeur lausannois souligne en outre que cette approche pharmacologique ne saurait être qu'une aide dans la lutte contre l'obésité. Des règles d'hygiène de vie, qui incluent l'alimentation et la pratique d'activités physiques, doivent être observées. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!