Actualisé

SuisseDécouverte d'un vaste trafic de voitures

La police italienne a mis au jour lundi un réseau de trafiquants de voitures dans les environs de Varese, dans le nord du pays. Ces derniers écoulaient leur marchandise en Suisse.

par
frs

Beaux parleurs, documentation falsifiée, prête-noms: les filous démasqués lundi par la police financière italienne utilisaient toutes les ficelles des belles escroqueries. Au final, ces trafiquants de voitures se sont mis plus de 3 millions de francs dans les poches. Le réseau revendait illégalement en Suisse des bolides achetés en leasing sous de faux noms.

La bande sévissait depuis 2010, voire 2006. Elle opérait depuis les environs de Varese, à la frontière tessinoise. Sept suspects ont été arrêtés et une soixantaine de personnes sont impliquées, a indiqué hier la section de la police financière de Luino, sur le lac Majeur.

Un quadragénaire dirigeait les opérations depuis son domicile... où il purge actuellement une peine de quatre ans et demi pour des faits similaires, indique le site du quotidien «La Provincia di Varese».

Son complice principal, un fringant quinquagénaire, jouait les rabatteurs. La bande comptait de nombreux intermédiaires, dont des chômeurs et des nettoyeurs, qui ont passé des contrats de leasing sous de fausses identités. En tout, une cinquantaine de voitures ont été subtilisées. Les membres du réseau sont poursuivis pour organisation criminelle, escroquerie, fraude fiscale et usurpation d'identité.

Selon le site tio.ch, les concessionnaires tessinois qui ont revendu les autos à des particuliers ignoraient tout de l'arnaque. Plusieurs véhicules incriminés circulent actuellement en Suisse.

(frs/ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!