Astronomie: Découverte de l'exoplanète la plus légère
Actualisé

AstronomieDécouverte de l'exoplanète la plus légère

L'équipe du professeur genevois Michel Mayor et ses collègues européens ont repéré dans la constellation de la Balance la plus légère exoplanète jamais identifiée.

Sa masse est à peu près équivalente à deux fois celle de la Terre.

«Gliese 581 e», comme l'on surnommée les astronomes, est située à 20,5 années-lumière et orbite autour de son étoile-hôte en 3,15 jours. La moins massive des exoplanètes détectée à ce jour est très probablement une planète rocheuse, a fait savoir mardi l'Université de Genève dans un communiqué.

Un vrai système

Les astronomes ont observé trois autres planètes dans le système «Gliese 581». Le premier objet se rapproche de Neptune. Les deux autres sont considérés comme des «super-Terres», avec respectivement des masses de 5 et 7 fois la masse de la Planète bleue, a révélé l'Université de Genève.

«Gliese 581 d», la planète la plus éloignée de l'étoile-hôte du système, se trouve à l'intérieur de ce que les scientifiques appellent la zone habitable. Il s'agit d'une région de l'espace où l'eau peut exister à l'état liquide. «Gliese 581 d» orbite avec une période de 66,8 jours.

Les dernières observations des astronomes, effectuées à l'Observatoire européen austral (ESO), au Chili, laissent à penser que «Gliese 581 d» pourrait être une planète-océan. Elle serait recouverte d'eau, contiendrait également de la glace et se trouverait enrobée d'une atmosphère importante.

De plus en plus terriennes

La première exoplanète, «51 Pegasi b», avait été découverte en 1995. Depuis, grâce au progrès technologique et à l'expérience, des objets de plus en plus petits sont observés. Aujourd'hui, les astronomes sont capables de repérer des corps planétaires d'une masse 80 fois inférieure à «51 Pegasi b».

Le but ultime de cette chasse est de parvenir à identifier une planète susceptible d'abriter la vie. L'idéal serait de mettre la main sur une Terre bis, soit une planète rocheuse, d'une masse semblable à la Terre, qui tournerait autour de son étoile à une distance qui permette la présence d'eau liquide à sa surface.

(ats)

Ton opinion