Actualisé 06.11.2013 à 18:46

Neuchâtel

Découverte insolite par un étudiant à l'université

Un élève a mis au jour des espèces d'amibes durant son Bachelor. Ses recherches ont été publiées dans une revue renommée.

de
Joël Espi
Le professeur (à g.) et son élève au labo de l'Université de Neuchâtel.

Le professeur (à g.) et son élève au labo de l'Université de Neuchâtel.

«Je ne suis pas forcément un étudiant brillant.» Modeste, Auriel Chatelain est en tout cas un élève assidu pour certains enseignements de la faculté des sciences. Un acharnement qui l'a mené à découvrir deux nouvelles espèces et une nouvelle famille d'amibes: des organismes unicellulaires. L'apprenti biologiste a même publié un article dans la revue spécialisée Protist, la plus connue dans le domaine.

Ces micro-organismes passionnent Auriel Chatelain depuis le début de ses études, il y a un peu plus de trois ans. En première année, il a suivi le cours d'Enrique Lara et s'est tout de suite intéressé aux coquillages microscopiques. «Nous prenions le train ensemble pour rentrer à Yverdon. Je lui posais plein de questions sur le cours», explique l'homme de 26 ans. Fasciné par le microscopique, il a alors demandé au collaborateur scientifique - plutôt flatté par son application - s'il pouvait effectuer un stage en laboratoire durant ses vacances d'été.

«Le chef du laboratoire, Edward Mitchell, et moi l'avons mis sur la piste», explique Enrique Lara. Les deux scientifiques avaient rapporté de forets des échantillons d'organismes aux formes inhabituelles du Chili, d'Espagne ou de Belgique. De quoi donner du travail à l'étudiant, qui a mené des recherches et des tests ADN sur ces amibes.

«Une telle découverte était inespérée», confie le professeur. Fier d'Auriel Chatelain, il ne s'est pas attribué le mérite de la découverte et l'a laissé mettre son nom en tête de la publication.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!