Actualisé 27.08.2011 à 16:50

LibyeDécouverte macabre dans une prison

Une cinquantaine de squelettes carbonisés ont été découverts dans une prison attenante à une base militaire du sud de Tripoli après le retrait des troupes loyalistes.

Selon un témoin, «ces hommes ont été tués à la kalachnikov et à la grenade, puis ils ont été brûlés».

Des riverains ont découvert les corps après la prise par les rebelles de cette base, qui abritait les troupes d'élites de la 32e Brigade, commandées par Khamis, l'un des fils du dirigeant en fuite Mouammar Kadhafi, dans le district de Salaheddine, dans le sud de la capitale.

«Je suis choqué, je n'aurais jamais imaginé que je verrais quelque chose comme ça en Libye», a déclaré un témoin de la découverte macabre, le docteur Salim Rajub, précisant qu'il s'agissait probablement des victimes d'un massacre perpétré mardi.

«Le 23 août, avant la rupture du jeûne (du ramadan, à la tombée de la nuit, ndlr), nous avons entendu des coups de feu et des gens crier à l'aide mais il y avait des tireurs embusqués et personne n'a pu s'approcher», a-t-il expliqué.

Selon les riverains, 53 cadavres au total ont été retrouvés dans le bâtiment endommagé. Une journaliste de l'AFP en a dénombré 50. La base de la 32e Brigade a été prise samedi par les rebelles à la suite d'un bombardement de l'Otan. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!