Recherche: Découverte majeure contre le diabète
Actualisé

RechercheDécouverte majeure contre le diabète

Des scientifiques suisses ont trouvé une molécule qui serait à l'origine de la maladie.

Les personnes atteintes du diabète doivent s'injecter de l'insuline plusieurs fois par jour afin d'éviter des conséquences lourdes pour la santé.

Les personnes atteintes du diabète doivent s'injecter de l'insuline plusieurs fois par jour afin d'éviter des conséquences lourdes pour la santé.

Des chercheurs de l'EPF Zurich ont réalisé une avancée dans la lutte contre le diabète. Ils ont identifié une molécule qui entrave la production d'insuline dans le pancréas. En la désactivant, les personnes diabétiques pourront peut-être un jour produire à nouveau de l'insuline.

Dirigés par Markus Stoffel, les spécialistes de l'Institut de biologie moléculaire des systèmes de la haute école zurichoise ont découvert la fameuse molécule dans les cellules bêta du pancréas. Responsables de la régulation du taux de sucre dans le corps, ces cellules bêta produisent de l'insuline, substance qui incite les cellules du corps à absorber le glucose.

Le diabète se déclare lorsque les cellules bêta meurent ou sont endommagées. Nommée Bace2, la molécule découverte par les chercheurs empêche leur multiplication, indique mercredi l'EPZ Zurich dans son magazine en ligne «ETH Life».

Les chercheurs ont trouvé le moyen de maîtriser la molécule Bace2. Pour cela, ils ont utilisé une substance détenue par les laboratoires du groupe pharma Roche. En utilisant cette dernière sur des souris atteintes de diabète, ils ont réussi à faire multiplier les cellules bêta. Leur taux de sucre s'est amélioré, rapportent les scientifiques dans la revue «Cell Metabolism».

Cette avancée constitue une lueur d'espoir pour les personnes atteintes de diabète. La molécule Bace2 est en effet également présente dans les cellules bêta de l'être humain. Une thérapie destinée à la neutraliser est donc imaginable un jour, même si sa mise au point n'est pas encore pour demain, estiment les chercheurs.

(ats)

Ton opinion