Actualisé 19.05.2020 à 19:18

Cinéma

Découvrez le film que vous avez réalisé

Inspiré d’un projet de Ridley Scott, «Switzerlanders» raconte la vie des Suisses le temps d’une journée. Il sort en VOD ce jeudi 21 mai 2020.

de
Marine Guillain

C’était le 21 juin 2019. Les habitants de tout le pays étaient invités à filmer un bout de leur journée et à envoyer leur vidéo au projet «Switzerlanders» (dont «20 minutes» est partenaire). Le but? Monter un film à partir de toutes ces images, qui représenterait une sorte de carte postale témoignage d’une époque, d’une culture.

C’est Michael Steiner, réalisateur du «Merveilleux voyage de Wolkenbruch», qui est à la tête du projet, élaboré à l’origine par Ridley Scott. Le réalisateur d’«Alien» et «Gladiator» avait appelé les gens de toute la planète à lui envoyer leurs vidéos. Des 4500 heures de rush provenant de 192 pays, est né en 2011 «Life in a Day», un doc d’1h30 qui relate l’histoire d’une journée sur la planète. «Switzerlanders» fonctionne donc sur le même principe, à l’échelle nationale.

Notre avis

À minuit, personne n’est levé. Mais certains ne sont pas encore couchés. «Switzerlanders» débute ainsi avec des images de boîte de nuit. Suivent les plans des premiers travailleurs: les paysans qui sortent les vaches, les boulangers. Au fil de cette journée du 21 juin 2019, nous ferons une incursion dans une locomotive CFF, verrons des militaires à l’armée, un jeune emballé par sa nouvelle Maserati, un Zurichois qui crache sur la gauche écolo, une manif pour le climat, des militaires encore… Nous accompagnerons une gamine à un tournoi de lutte, prendrons part à un saut en parapente, verrons nos lacs et nos montagnes filmés du ciel…

Voilà la carte postale de la Suisse qu’a construite Michael Steiner avec les images recueillies. A-t-on l’impression qu’elle est bien représentative? Oui et non. De ce côté-ci de la Sarine, les tirs de l’armée, la lutte, les bretelles Edelweiss et autre folklore ne sont pas forcément ce qu’il y a de plus évocateur. Et excepté deux ou trois témoignages romands et pas davantage de tessinois, tous les acteurs de cette journée sont alémaniques. Dommage pour le manque de diversité! Cela dit, le travail n’en reste pas moins honorable. **

1 / 10
Découvrez dans ce diaporama quelques images du film
Découvrez dans ce diaporama quelques images du film
- DR

Trois questions au réalisateur Michael Steiner

Combien de vidéos et d’heures de rush avez-vous reçues?

Plus de 1000 entrées sont parvenues à la sélection finale, pour un total de 1400 heures. En tout il y en a eu bien davantage, mais beaucoup étaient de qualité insuffisante ou dataient d’une autre époque.

Est-ce que certaines catégories de personnes ont été sous ou surreprésentées?

Oui, les Romands et les Tessinois n’ont envoyé que très peu de vidéos. Dommage, vraiment. Cela dit, grâce au format, je savais qu’une pochette-surprise m’attendait. J’ai été très surpris des bonnes contributions. Il n’y a eu aucun problème pour intégrer les beaux paysages de la Suisse.L’idée d’une sortie décalée, afin de pouvoir montrer le film sur grand écran, a-t-elle été envisagée?

Le problème actuel est que de nombreux blockbuster s’accumulent et qu’ils sortiront tous en même temps lorsque les cinémas rouvriront Cela laissera peu de place à «Switzerlanders», qui est un format unique. Personnellement, j’aurais aimé le voir sur grand écran, car les images et la musique de Michael Stearnes sont souvent fantastiques.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
10 commentaires

Titus

21.05.2020 à 06:10

Cela a l’air passionnant, bien gauchiste, crachant sur la Suisse, surfant sur les poncifs de gauche...un vrai film suisse. Sans moi, merci.

Team Baladin

21.05.2020 à 07:16

vu le nombre de pouces et de commentaires, gros succès en perspective. C'est rigolo de faire un projet avec les contributions des autres, mini budget musique montage... En plus avec un sujet passionnant......je préfère largement les concepts comme J'irai dormir chez vous, Nus et Cullotés, La Tournée des Popottes ou voir meme La Suisse vu du ciel.... Faut peut-être mettre de l'argent dans la création, là c'est juste lourd dingue de nombrilisme.

roestigraben

21.05.2020 à 04:40

Avec 95% de Suisses allemands ?