Actualisé 09.12.2014 à 08:37

Suisse

Décriés, des shots d'alcool à 80° retirés de la vente

Des spiritueux étaient proposés dans plusieurs shops de Suisse. Ceux-ci ont décidé de s'en séparer définitivement.

de
Marine Guillain
Le Kick 80, 3,80fr. la fiole d'alcool à 80°.

Le Kick 80, 3,80fr. la fiole d'alcool à 80°.

«Le message de ce produit, c'est «prends ta dose d'alcool pour te mettre une grosse mine». Je suis choqué qu'il soit vendu dans des magasins non spécialisés.» Xavier Schwitzguébel n'en revient pas d'avoir vu des fioles de Kick 80 chez Aperto, à Berthoud (BE). Cette dose de 20 ml d'alcool à 80° y était vendue 3 fr. 80.

«Le pourcentage d'alcool est malsain et dangereux, s'émeut le président de la section UDC de l'Uni de Berne. C'est clairement destiné aux jeunes, qui ne savent pas forcément gérer leur consommation.» Joint par téléphone, le directeur des ventes d'Aperto, Stéphane Ferrara, reconnaît que le produit n'est pas en adéquation avec la politique de vente d'alcool de la chaîne, qui se targue d'être la seule à détenir le label pour la protection de la jeunesse en Suisse. Elle ne vend par exemple ni bière ni vin aux moins de 18 ans. «Nous avons retiré le Kick 80 de notre assortiment il y a un an, mais il reste un vieux stock dans certains magasins», explique Stéphane Ferrara. Vendredi, au lendemain de notre appel, impossible de s'en procurer chez Aperto. «Nous avons reçu une interdiction de vente aujourd'hui, je viens de jeter toutes les fioles», lance un vendeur à Lausanne.

Peu connu en Suisse, le Kick 80 ne se déniche pas facilement. Migrolino va bientôt se séparer de cette gnôle tandis que Drinks of the World l'a retirée de son assortiment il y a un mois: elle ne se vendait pas assez.

La loi et les taxes

La vente d'alcool fort est légale, tant que le commerce détient la licence pour le distribuer et qu'il l'interdit aux mineurs. «Un spiritueux contenant un haut degré d'alcool est taxé de la même manière qu'un autre à faible degré», explique Nicolas Rion, de la Régie fédérale des alcools. Les alcopops sont une exception: estimés dangereux pour les jeunes (le sucre masque l'alcool), ils sont davantage taxés depuis 2003.

L'avis d'une spécialiste

«Même si ces fioles ne sont pas mises en évidence et que leur vente est légale, je trouve qu'il y a un problème d'éthique de la part des commerçants, note Laurence Fehlmann-Rielle, secrétaire générale de la Fédération genevoise pour la prévention de l'alcoolisme (FEGPA). Pur, c'est imbuvable, mais les jeunes essaient toujours d'expérimenter. Le prix peu élevé peut pousser à en acheter. On peut considérer ce produit comme dangereux, car il peut conduire au coma éthylique.»

TWEETEZ

L'alcool fort proposé en kiosques, c'est normal?

#debat20min.

#debat20min permet de recenser toutes les conversations qui ont lieu sur Twitter sur ce sujet en particulier.

#debat20min.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!