Actualisé 23.10.2012 à 11:09

France

«Dédramatisons la question de l'homosexualité»

Le conseiller régional Jean-Luc Roméro a estimé mardi que Najat Vallaud-Belkacem avait «tout à fait raison» de proposer une mention de l'orientation sexuelle dans les manuels scolaires.

Le conseiller régional francilien Jean-Luc Roméro, apparenté PS, a estimé mardi que Najat Vallaud-Belkacem avait «tout à fait raison» de proposer une éventuelle mention de l'orientation sexuelle des personnages historiques et auteurs dans les manuels scolaires.

«Dans les livres scolaires, on se répand à longueur de pages sur la vie privée des personnages historiques lorsqu'ils sont hétérosexuels et on ne dit pas un mot lorsqu'ils sont homosexuels ou bisexuels, alors que cela peut parfois avoir de l'importance pour comprendre leur oeuvre ou la politique menée», a expliqué M. Romero à Sipa.

«Rimbault est le seul exemple qui est parfois cité, mais pour des auteurs comme Gide ou Proust, l'homosexualité n'est jamais évoquée. Il ne s'agit pas d'en faire trop mais le fait qu'on n'en parle jamais prouve bien qu'il y a un problème», a-t-il ajouté. «C'est difficile pour un jeune de pouvoir assumer ce qu'il est, sa différence, quand il n'a jamais de référence dans l'histoire et la littérature. Il faut dédramatiser cette question de l'homosexualité et de l'orientation sexuelle».

Dans un entretien au mensuel «Têtu», la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, qui est aussi en charge d'une mission de lutte contre les discriminations liées à l'orientation sexuelle, a estimé qu'il fallait «passer en revue» les manuels scolaires afin de préciser l'orientation LGBT (lesbienne, gay, bi et trans) de certains personnages historiques ou auteurs. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!