Chine: Défense de traiter Kim Jong-un de «gros lard»
Actualisé

ChineDéfense de traiter Kim Jong-un de «gros lard»

Au nom du respect envers les dignitaires étrangers, les autorités chinoises censurent désormais les moqueries visant le très joufflu leader de Corée du Nord.

par
arg
AFP/kns

Etant donné la censure imposée par le ­régime de Pékin, les internautes de l'Empire du Milieu n'ont pas souvent l'occasion de rigoler. Ils en ont encore une de moins.

Les réseaux chinois bloquent désormais les blagues portant sur l'embonpoint du jeune dictateur de la Corée du Nord voisine, Kim Jong-un. Le populaire surnom «Kim III le gros lard» est notamment banni du moteur de recherche Baidu et de Weibo, équivalent chinois de Twitter.

Sobriquets désobligeants

Un porte-parole du Ministère des affaires étrangères a expliqué que ces sobriquets étaient interdits parce qu'ils «ne se rapportaient pas à des faits». «Le Gouvernement chinois est déterminé à bâtir un environnement d'opinions saines et civilisées», a-t-il ajouté.

Ton opinion