Royaume-Uni – Défense de transiter par la France: Paris fait machine arrière

Publié

Royaume-UniDéfense de transiter par la France: Paris fait machine arrière

Le gouvernement français a levé les restrictions empêchant les Britanniques de traverser l’Hexagone pour se rendre dans d’autres pays européens, décision qui semait la confusion depuis mardi.

La décision des autorités françaises d’interdire l’entrée sur leur territoire aux Britanniques en transit a semé la pagaille aux frontières durant 48h avant que Paris rétropédale jeudi.

La décision des autorités françaises d’interdire l’entrée sur leur territoire aux Britanniques en transit a semé la pagaille aux frontières durant 48h avant que Paris rétropédale jeudi.

AFP

Après deux jours de confusion, Paris a temporairement levé des restrictions qui empêchaient les Britanniques en transit vers d’autres pays européens de traverser la France par la route, des consignes qui avaient pris de court les habitués et même le gouvernement britannique.

Le blocage concernait les Britanniques officiellement résidents d’un pays de l’Union européenne autre que la France et qui pour s’y rendre traversent habituellement la France en voiture, comme c’est le cas en cette période de retour des fêtes. Ceux qui résident en France n’étaient pas concernés, ni les passagers des trains Eurostar.

Clarifications «urgentes»

Le ministère britannique des Affaires étrangères avait indiqué demander «en urgence des clarifications de la part du gouvernement français» après la découverte de blocages. Plusieurs voyageurs avaient assailli de questions sur Twitter Eurotunnel, la société qui gère le tunnel, emprunté par des trains sur lesquels les automobilistes chargent leur voiture le temps de traverser la Manche.

Considérés comme des citoyens de pays tiers

«À moins qu’ils ne détiennent une résidence française, les citoyens Britanniques sont désormais considérés comme des citoyens de pays tiers et ne peuvent plus transiter par la France par la route pour rejoindre leur pays de résidence dans l’UE», avait fini par tweeter mercredi soir Eurotunnel, évoquant une décision du gouvernement français du 28 décembre. Idem pour les ferries: «Seuls ceux qui possèdent une résidence en France seront autorisés à entrer en France», avait tweeté la compagnie P&O Ferries.

Consignes de tolérance adressées aux douaniers

Le Ministère de l’intérieur français avait d’abord répondu qu’il s’agissait de l’application des consignes aux frontières, mises à jour le 18 décembre et qui imposent désormais un «motif impérieux» pour entrer sur le territoire. Il avait expliqué que les Britanniques étaient «des ressortissants de pays tiers», une catégorie de voyageurs pour laquelle le transit vers un autre pays de l’UE n’est pas permis. Mais jeudi, le ministère a fait machine arrière.

De nombreux ressortissants britanniques se sont rendus «de bonne foi» au Royaume-Uni pour les fêtes de fin d’année et «éprouvent des difficultés à rejoindre leur pays de résidence», selon le ministère qui a décidé d’adresser des «consignes de tolérance» aux effectifs de police aux frontières afin que chacun puisse rejoindre sa résidence. Cela concerne les automobilistes empruntant le tunnel sous la Manche tout comme ceux qui traversent par ferry.

(AFP)

Ton opinion

5 commentaires