Japon: Déficit de 1,8 milliards d'euros

Actualisé

JaponDéficit de 1,8 milliards d'euros

Le ministère des finances japonais a indiqué lundi que le Japon avait enregistré son premier déficit des comptes courants en janvier, une première depuis 13 ans.

Le Japon a subi en janvier son premier déficit courant en 13 ans. Celui-ci s'est monté à 172,8 milliards de yens (plus de 2 milliards de francs) en raison de l'effondrement des exportations et de la baisse des rendements de ses investissements à l'étranger.

Ce déficit est bien pire que prévu. Les économistes s'attendaient en effet en moyenne à un déficit courant de seulement 19,3 milliards, selon un sondage réalisé par le quotidien «Nikkei» auprès de 23 d'entre eux.

Les exportations japonaises ont chuté de 46,3% sur un an à 3282,2 milliards de yens et les importations de 31,7% à 4'126,6 milliards, a précisé lundi le ministère des Finances.

Première fois dans le rouge depuis 1996

Le Japon a subi un déficit commercial de 844,4 milliards, contre un excédent de 71,3 milliards un an plus tôt.

Le compte des revenus, qui mesure les rendements des investissements japonais à l'étranger, a vu son excédent fondre de 31,5% à 992,4 milliards.

C'est la première fois depuis janvier 1996 que la balance des comptes courants du Japon tombe dans le rouge. En janvier 2008, le Japon avait au contraire enregistré un excédent courant de 1163,7 milliards de yens.

Le déficit de janvier est le plus important jamais subi par le Japon et seulement le quatrième depuis que le gouvernement a commencé à publier ces statistiques en utilisant l'actuelle méthode de calcul, en 1985.

Le meilleur indicateur

La balance des transactions courantes est le meilleur indicateur de la situation d'une économie par rapport au reste du monde. Elle prend en compte non seulement les échanges des biens, mais aussi ceux de services, ainsi que les revenus des investissements directs ou de portefeuille et les transferts courants, tels que les versements aux organisations internationales.

Le Japon est un pays enregistre traditionnellement un des plus grands excédents courants du monde grâce à la vigueur de ses exportations et de ses investissements à l'étranger et au taux d'épargne élevé de ses ménages. Mais la crise financière mondiale est en train de bouleverser la donne. (ats)

L'indice Nikkei plonge

L'indice Nikkei 225 a clôturé lundi à 7.086,03 points en baisse de 87,07 points, soit 1,2%. Il s'agit pour l'indice de la bourse de Tokyo de son plus bas niveau depuis 26 ans.

Le 6 octobre 1982, le Nikkei avait terminé la séance à 6.974, 35 points.

En 2008, la Bourse japonais a connu une dégringolade de 42%, sa plus mauvaise année dans l'histoire. /AP

Ton opinion