Haute couture parisienne: Défilé Dior, ou l'après Galliano

Actualisé

Haute couture parisienneDéfilé Dior, ou l'après Galliano

Une page s'est tournée chez Christian Dior lors de la première journée des présentations de haute couture à Paris lundi, sans véritable direction artistique puisque le successeur de John Galliano n'est toujours pas trouvé.

par
fnd

Véritable démonstration du savoir-faire: l'atelier de l'avenue Montaigne a monté, sans véritable direction artistique, une collection inspirée de temps forts des nuits parisiennes.

Pour la première collection de haute couture Dior sans John Galliano, écarté en mars dernier de la direction artistique, c'est le duo Bill Gayten et Susanna Vanegas qui œuvraient de concert. Respectivement ancien bras droit de Galliano et première assistante de ce dernier, ils devraient encore assurer quelque temps l'intérim.

Le président directeur général de Dior Couture, Sidney Toledano, a déclaré aux journalistes en fin de défilé au Musée Rodin que la maison prendra «le temps qu'il faudra» pour remplacer M. Galliano.

La collection signée par l'atelier maison est inspirée des nuit parisiennes de la fin des années 70 et des années 80, grande époque où la discothèque Le Palace et le flamboyant Fabrice Emaer attiraient les oiseaux de nuit du monde entier et où les codes des arts visuels étaient dictés par de nouveaux venus, dont le photographe et réalisateur Jean-Paul Goude. (fnd/ap)

Ton opinion