Football – Coupe de Suisse: Défilés de supporters sans incidents majeurs

Actualisé

Football – Coupe de SuisseDéfilés de supporters sans incidents majeurs

Les fans bâlois et sédunois ont rejoint la Praille en marchant. Les défilés n'ont pas causé de problèmes majeurs. Le dispositif de sécurité est conséquent.

1 / 19
Les Sédunois sont arrivés sur le périmètre du stade vers 14h45.

Les Sédunois sont arrivés sur le périmètre du stade vers 14h45.

Keystone/Salvatore di Nolfi
Keystone/Salvatore di Nolfi
Keystone/Salvatore di Nolfi

Après leurs longues processions (voir le déroulé des évènements ci-dessous), les groupes de supporters bâlois et sédunois sont arrivés sur le périmètre du Stade de la Praille. Si quelques échauffourées ont émaillé le cortège valaisan, celui des Alémaniques s'est déroulé dans un certain calme. Place désormais au sport. Le coup d'envoi de la finale de la Coupe de Suisse sera donné à 16h. La partie est à suivre en direct sur notre application.

Le déroulé de l'avant-match

Le coup d'envoi de la finale de la Coupe de Suisse de football, qui verra Sion affronter Bâle, sera donné à 16h. Mais à Genève, qui accueille le match ce jeudi, la partie a déjà commencé. Les trains qui acheminent les supporters des deux camps doivent arriver à la mi-journée à la gare Cornavin, au centre-ville, où les forces de l'ordre se préparent actuellement à les accueillir. Un millier d'agents sont ainsi mobilisés.

Les quelque 13'000 Sédunois et 8000 Bâlois gagneront ensuite le Stade de la Praille à pied. Les deux cortèges séparés, aux itinéraires différents, seront strictement encadrés par un important dispositif de sécurité. Plusieurs artères seront fermées à la circulation. Le détail est disponible sur la page Facebook de la police cantonale genevoise.

Attente dans le calme

Vers 11h30, le premier des trois trains en provenance de Bâle est arrivé en gare. Les Alémaniques ont ensuite été dirigés vers la place des Grottes, d'où ils doivent partir pour rejoindre le stade. Sur place, les fans sont visiblement chauds, refusant que les journalistes approchent de trop près. Le visage découvert, 80% d'entre eux portent des t-shirts noirs sur lequel on distingue une femme planter un drapeau du FC Bâle sur le château de Tourbillon.

L'arrivée des fans alémaniques. (Vidéo: 20Minutes/jef)

Le cortège des supporters bâlois

Finale de la Coupe de Suisse de football

Une heure après leur arrivée, les Bâlois sont toujours sur la place des Grottes. Ils attendent dans le calme que le dernier train acheminant les fans d'outre-Sarine arrivent au bout du lac. Pour s'occuper, ils jouent au foot, un peu, et boivent des bières, beaucoup. Selon nos informations, quelques supporters auraient déjà pris la direction du stade dans un défilé pas forcément autorisé.

Les premiers Sédunois

De l'autre côté de la gare, les supporters du FC Sion commencent à arriver vers 12h40. L'ambiance est bon enfant. Ils se font prendre en photo avec la police et parfois, avec des supporters bâlois, on se tape dans la main: «Bon match!»

A peine arrivés, ils se font déjà entendre. (Vidéo: 20Minutes/dra)

Les chants des Sédunois

Les supporters du FC Sion sont arrivés à Genève.

A 13h, la place Cornavin commence à se remplir en rouge et blanc, pourtant, les trains spéciaux de supporters sédunois ne sont pas encore arrivés. «Quand ils seront là, tu les entendras, tu verras», lâche un fan valaisan hilare.

Au coeur de l'arrivée des Sédunois. (Vidéo: Lecteur reporter)

FC Sion

Le côté bon-enfant s'est ensuite estompé pour laisser la place à des chants anti Genevois. La tension est montée d'un coup. Alors que le cortège des fans sédunois est prêt à partir, quelques supporters interpellent les passants et les curieux et exigent qu'ils ne prennent ni photos ni vidéos. La police fait de même auprès des badauds. Des pétards éclatent il y a aussi des fumigènes.

Les Valaisans se mettent en marche. (Vidéo: 20Minutes/dra)

Cortège FC Sion démarre

Défilé bâlois réorienté

Dans la foulée, de l'autre côté de la gare, le cortège bâlois s'est mis en marche. N'empruntant pas l'itinéraire prévu, il a été retenu par la police en amont de la place des 22-Cantons, pour éviter que la procession ne croise celle des Sédunois. Après quelques instants, les Alémaniques ont enfin pris le bon parcours.

Le départ du cortège bâlois. (Vidéo: 20Minutes/jef)

Le cortège des fans bâlois se met en branle

Le fans alémaniques partent rejoindre le Stade de Genève.

Un cortège très encadré. (Vidéo: 20Minutes/jef)

Cortege bale

Parti depuis une trentaine de minutes, les Bâlois ont traversé le pont Sous-Terre. Un cortège «impressionnant», selon les passants. (Vidéo: 20Minutes/jef)

Bale pont sous terre

Vers 14h, les Alémaniques sont arrivés aux abords du Stade la Praille. Le défilé s'est déroulé sans heurt majeur. (Vidéo: 20Minutes/jef)

Bale etoile

Ça chauffe au centre-ville

Des échauffourées ont éclaté au centre de Genève à peine une demi-heure après le départ des deux cortèges de supporters. Selon l'ATS, provoqués par des doigts d'honneur, des fans du FC Sion ont poursuivi leurs auteurs, avant que la police n'intervienne en tirant à blanc.

La «Tribune de Genève» rapporte pour sa part qu'un fan du FC Servette a brandi un drapeau de son club de cœur, provoquant l'ire des Valaisans. Ces derniers ont tenté de mettre la main sur le Genevois, en vain. La police est intervenue.

Vers 15h15, la majorité des fans sédunois semblait être arrivée à bon port. Même si pour certains, dont la consommation d'alcool paraît avoir bien rythmé le parcours depuis la gare, ça ne vas pas être facile de franchir les derniers mètres qui les séparent de la Praille. Des fans valaisans cachent honteusement qu'ils boivent du blanc neuchâtelois. «C'est un mec qui nous a filé une bouteille, alors bon...». La clameur qui monte du stade est énorme... et valaisanne. Tout à l'air de bien se passer aux entrées. (20 minutes)

Ton opinion