Caisses de pension: Dégradation des taux de couvertures en 2015
Publié

Caisses de pensionDégradation des taux de couvertures en 2015

La situation de financement des caisses de pension suisses s'est légèrement dégradée en 2015, malgré la bonne évolution au quatrième trimestre.

photo: Keystone/ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION

Pour les institutions de droit privé, le taux de couverture des caisses de pension pondéré en fonction de la fortune a fléchi à 110,8% en 2015.

Au regard des trois mois précédents, le taux de couverture des caisses de pension de droit privé a augmenté de 1,9 point, relève mercredi Swisscanto dans son moniteur de caisses de pension. Cela n'a pas suffi pour retrouver la valeur de l'an passé à 114,2%.

Les caisses de droit public à capitalisation complète ont présenté une évolution semblable. Leur taux de couverture pondéré en fonction de la fortune s'embellissant de 1,7 point au regard du 3e trimestre à 100,6%. Mais là aussi, le résultat est en dessous de celui de 2014, enregistré à 103,5%.

Le taux de couverture de l'ensemble des institutions de prévoyance de droit public à capitalisation partielle affiche la même courbe. En trois mois, il est passé de 80,3% à 81,8% sans toutefois atteindre les 83,6% de l'année précédente, note le spécialiste des fonds de placement, de la gestion de fortune et des solutions pour la prévoyance professionnelle et privée, contrôlé par la Banque cantonale de Zurich.

Le moniteur des caisses de pension note par ailleurs que «plus de 96% des caisses de droit privé continuent à présenter un excédent de couverture, alors que près d'un quart des caisses de droit public à capitalisation totales enregistre un découvert».

«Rendement insuffisant»

Les 437 institutions de prévoyance recensées ont réalisé en 2015 un rendement estimé, pondéré en fonction de la fortune, de 0,4% (0,9% sans pondération). Mais selon Swisscanto, «ce rendement est insuffisant». En s'appuyant sur le rendement théorique moyen indiqué par les institutions sondées, il devrait se situer à 2,9% pour que les caisses puissent maintenir le taux de couverture à un niveau constant. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion