Actualisé 07.07.2016 à 13:50

EspagneDéjà cinq blessés aux fêtes de Pampelune

Un homme de 56 ans tombé dans la cohue a été hospitalisé jeudi. Quatre autres personnes ont été blessées.

1 / 16
Cinq hommes ont été arrêtés en marge des fêtes de la San Fermin, après des accusations de viol de la part d'une femme de 19 ans. (Samedi 09 juillet 2016)

Cinq hommes ont été arrêtés en marge des fêtes de la San Fermin, après des accusations de viol de la part d'une femme de 19 ans. (Samedi 09 juillet 2016)

kein Anbieter
Les blessés s'accumulent à Pampelune. (Vendredi 8 juillet 2016)

Les blessés s'accumulent à Pampelune. (Vendredi 8 juillet 2016)

kein Anbieter
Cinq personnes ont été blessées. (Jeudi 7 juillet 2016)

Cinq personnes ont été blessées. (Jeudi 7 juillet 2016)

kein Anbieter

Cinq participants aux fêtes espagnoles de San Fermin ont été blessés, dont un grièvement, en courant auprès des taureaux lâchés jeudi dans les rues étroites de Pampelune (nord de l'Espagne), a-t-on appris auprès du gouvernement régional. Lors du premier lâcher de taureaux de ces célèbres fêtes traditionnelles, des coureurs sont tombés juste sous les pas des taureaux mais aucun n'a reçu de coup de corne.

Un homme de 56 ans tombé dans la cohue a été hospitalisé pour une blessure grave, «une fracture du sinus central gauche», a indiqué le service des urgences du complexe hospitalier de Navarre.

Parmi les quatre autres blessés, un homme de 66 ans a souffert d'une contusion crânienne. Trois autres, âgés de 24 à 40 ans, présentaient des traumatismes plus légers, selon les autorités régionales de Navarre.

Course de deux minutes

Comme le veut la tradition festive, à 8H00 (6H00 GMT) précises, des centaines de personnes s'étaient élancées dans une course effrénée auprès de six taureaux massifs. La course a duré deux minutes sur un peu plus de 800 mètres de rues étroites, jusqu'aux arènes où les animaux devaient être tués dans l'après-midi.

Quinze personnes ont été tuées lors de ces lâchers de taureaux -aussi impressionnants que dangereux- depuis 1911.

Les fêtes de San Fermin sont vivement contestées par des défenseurs des animaux qui dénoncent «un bain de sang» pour les taureaux.

Ces fêtes en l'honneur de Saint Firmin -patron de la région de Navarre- remontent au Moyen Age. Jusqu'au 14 juillet, elles vont également mêler processions religieuses, concerts, bals et corridas.

(nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!