Pakistan: Déjà un successeur pour Mollah Nazir

Actualisé

PakistanDéjà un successeur pour Mollah Nazir

Un successeur du mollah Nazir, tué jeudi par un tir de drone américain, est arrivé au Waziristan du Sud pour prendre la relève l'ancien chef de guerre pakistanais.

Le nouveau chef est issu, comme le mollah Nazir, du sous-clan Kaka Khel de la tribu Wazir de l'ethnie Pachtoune.

Le nouveau chef est issu, comme le mollah Nazir, du sous-clan Kaka Khel de la tribu Wazir de l'ethnie Pachtoune.

Un commandant rebelle a succédé au mollah Nazir, un chef de guerre pakistanais tué cette semaine par un drone américain, à la tête d'un groupe combattant l'Otan en Afghanistan et basé dans les zones tribales pakistanaises, ont indiqué vendredi des responsables.

Le mollah Nazir, considéré comme le plus important chef de guerre du Waziristan du Sud, une zone tribale pakistanaise adossée à l'Afghanistan, avait été tué avec cinq de ses hommes tard mercredi soir par des tirs de drone.

Il s'agit d'un des combattants les plus importants tués dans les dernières années par un drone américain dans le nord-ouest du Pakistan, région qui sert de base arrière aux talibans, afghans et pakistanais, et à des groupes liés à Al-Qaïda.

De la tribu Wazir

Bahawal Khan, dont le «nom de guerre» est Salahuddine Ayubi, une référence à Saladin, artisan de la reprise de Jérusalem par les musulmans pendant les Croisades, a été nommé «commandant en chef du groupe lors de funérailles du mollah Nazir», a dit à l'AFP un haut responsable pakistanais.

Il est issu, comme le mollah Nazir, du sous-clan Kaka Khel de la tribu Wazir de l'ethnie Pachtoune, établie dans le nord du Pakistan et le sud de Afghanistan, a expliqué ce responsable.

Proche du mollah Nazir depuis plus de quinze ans, Bahawal Khan, âgé d'une trentaine d'années, est respecté par les combattants, selon un autre responsable.

Taj Wazir a quant à lui succédé au numéro deux du groupe, Rafey Khan, tué par ces tirs de drone. Un commandant du groupe, Ain Ullah, a confirmé ces nominations.

Coup important

Si la mort du mollah Nazir était confirmée, «il s'agirait d'un coup important, très utile non seulement pour les Etats-Unis mais aussi pour nos alliés pakistanais», a déclaré un porte-parole du Pentagone.

Mais des responsables du renseignement pakistanais craignent que la disparition du mollah Nazir permette au TTP de gagner du terrain au Waziristan du Sud. Le mollah Nazir était en effet parvenu à un accord de paix en 2007 avec les autorités pakistanaises contrairement au Mouvement des talibans du Pakistan (TTP) qui multiplie les attentats contre les forces de l'ordre pakistanaises.

Ton opinion