Actualisé

Payerne (VD)Delarue: «Je suis là pour les élèves et pour moi»

Jean-Luc Delarue fait le tour des écoles pour y parler de son addiction à la drogue. Il s'est arrêté, mercredi, au gymnase de la Broye.

par
Fabien Eckert

C'est la voix cassée, le visage grave et les traits tirés que l'animateur TV s'est présenté face à la presse. Accompagné de deux anciens toxicomanes, il sortait de la conférence qu'il venait de donner aux gymnasiens payernois.

Agée de 46 ans, l'ex-star du PAF nous explique d'emblée: «A chaque fois que je parle de mes dépendances, c'est très émouvant.» Et visiblement, l'émotion est également palpable chez les étudiants. Mathilde, 19 ans, explique: «Une conférence de deux heures sur la drogue, forcément on ne peut pas rester indifférent.» Elle souligne ce qui l'a le plus touchée: «J'ai compris que quand tu es une star, tu n'as pas le droit de te plaindre ni d'appeler à l'aide.»

Pour Alissa, 19 ans, ce que l'animateur a vécu, chacun de nous pourrait avoir à le subir. «Mais ce je retiendrai surtout c'est que je ne veux jamais avoir à vivre son enfer!»

Après son sevrage de drogue et d'alcool, l'ancien présentateur de «Ça se discute» et de «Toute une histoire» essaie de se comprendre. «J'admets aujourd'hui que je suis trop sensible et trop fragile. Il m'est déjà arrivé de pleurer devant des élèves.»

Après une vingtaine de minutes, Jean-Luc Delarue donne l'une des raisons qui l'ont poussé à faire le tour des écoles: «Je suis là pour les élèves, mais aussi pour moi, ça me fait du bien de parler de mes dépendances. Je pose simplement mes valises et je vide mon sac.»

Au vu des réactions des gymnasiens, son message de prévention est bien passé.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!