Actualisé 03.12.2011 à 12:42

Paparazzi mis en cause

«Delarue s'est servi de moi»

Le paparazzi mis en cause par Jean-Luc Delarue réplique. Il estime que l'animateur français l'a utilisé.

Jean-Luc Delarue a avoué souffrir d'un cancer.

Jean-Luc Delarue a avoué souffrir d'un cancer.

Jean-Claude Elfassi, paparazzi accusé d'avoir «volé le dossier médical» de Jean-Luc Delarue, qui a rendu public vendredi son cancer de l'estomac, s'est défendu samedi en estimant que l'animateur de télévision s'était servi de lui «pour sa comm'».

«Je n'ai jamais volé le dossier médical de Delarue, ni jamais mis les pieds à l'intérieur de l'hôpital américain: ce sera facile à prouver avec les vidéos de surveillance», a déclaré à l'AFP Jean-Claude Elfassi, 47 ans.

«J'étais en planque depuis le début de son hospitalisation, officiellement pour occlusion intestinale: au bout de douze jours, comme je trouvais que ça commençait à faire long, j'ai demandé à mes sources dans quel service il se trouvait. Quand on m'a dit, service d'oncologie, je n'avais pas besoin d'analyses pour comprendre qu'il s'agisait d'un cancer de la paroi abdominale», a-t-il poursuivi.

Deux magazines contactés

Jean-Claude Elfassi a reconnu qu'il avait contacté deux magazines pour vendre son «info»: «L'un d'eux a prévenu la famille de Delarue et à partir de là, il s'est servi de moi pour organiser sa comm' avec sa conférence de presse.»

«Il suffira de regarder dans les jours prochains à qui profite le crime», a ajouté le paparazzi en visant la presse people.

«Il n'y a jamais eu, comme l'a prétendu Delarue lors de sa conférence de presse, quelqu'un qui +se promenait avec son dossier médical sous le bras+.»

Jean-Luc Delarue a expliqué, lors d'une conférence de presse organisée vendredi pour annoncer son cancer de l'estomac, qu'il avait été contraint à la transparence après avoir été averti que son dossier médical avait été volé et qu'on cherchait «à le monnayer».

Selon Jean-Claude Elfassi, les photographes de plusieurs magazines people étaient présents à la sortie de l'hôpital et en bas du domicile de l'animateur, quand il a quitté l'hôpital américain «jeudi à 13 heures».

Deux hebdomadaires people au moins datés du 3 décembre, «Closer» et «Voici», faisaient samedi leur une sur la sortie d'hôpital de Delarue et la gravité de sa maladie ce qui, compte tenu des délais de bouclage, suppose qu'ils avaient connaissance du cancer de l'animateur avant vendredi.

(afp)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!