Délinquants étrangers: la majorité des Suisses favorable à l'expulsion
Actualisé

Délinquants étrangers: la majorité des Suisses favorable à l'expulsion

Les jeunes étrangers qui se rendent coupables de graves délits doivent être expulsés sans attendre, estiment 69 % de la population.

Pour lutter au mieux contre la violence des jeunes, un Suisse sur deux réclame aussi l'éducation des jeunes, révèle un sondage.

Publiée dimanche dans «Le Matin Dimanche», le «SonntagsBlick» et «Il Caffe», l'enquête réalisée par l'institut Demoscope auprès de 913 personnes a été réalisée par téléphone cinq jours après le meurtre d'un étudiant tessinois par trois jeunes originaires des Balkans au carnaval de Locarno.

Seuls 26 % des sondés s'opposent à l'expulsion des jeunes étrangers et 5 % sont indécis sur la question. La punition ne suffit toutefois pas: 50 % des personnes interrogées plaident pour l'éducation des jeunes alors que seuls 23 % réclament des peines plus sévères. Un sur cinq (21 %) voudrait que les parents soient également punis.

Le sentiment de sécurité n'est toutefois pas si mauvais: 22 % des sondés se sentent très en sécurité quand ils sortent le soir et 51 % moyennement. Seuls 3 % ne se sentent pas du tout en sécurité.

La marge d'erreur du sondage se situe à plus ou moins 3,3 %. (ats)

Ton opinion