comédie: Délire britannique 100% rock and roll
Actualisé

comédieDélire britannique 100% rock and roll

Avec «Good Morning England», découvrez l'épopée d'un bateau-radio pirate qui fit connaître le rock à l'Angleterre.

par
Olivier Delaloye

Alors que la radio nationale britannique, la BBC, ne diffusait dans les années 1960 que quelques minutes de rock par semaine, de véritables flibustiers de l'antenne passaient en boucle des hymnes qui allaient façonner la société à venir.

C'est en puisant dans ses souvenirs (qu'il partage avec 20 millions d'auditeurs) que le réalisateur de «Love Actually», Richard Curtis, a eu l'idée de ce bon film. Il dépeint une galerie de DJ marginaux et irrésistibles, tous embarqués à bord d'un navire. Très vite, ils vont se retrouver dans la ligne de mire d'un gouvernement trop conservateur.

L'excellente idée scénaristique de Richard Curtis est d'examiner l'histoire à travers le regard d'un jeune homme qui découvre, en même temps que le spectateur, la légende des bateaux-radios. Du coup, et malgré le nombre impressionnant de personnages qui se partagent l'écran, il se dégage du récit de «Good Morning England» une formidable énergie. On la doit aussi, il est vrai, à un casting de première classe. La crème du cinéma anglais y est présente, à commencer par Nick Frost, Kenneth Branagh, Emma Thompson et Rhys Ifans. Ils sont épaulés par le New-Yorkais Philip Seymour Hoffman, une fois de plus très à son aise.

Avec la version collector de «Good Morning England», on trouve le CD de la B.O, élément indispensable à la qualité de ce film.

«Good Morning England».

De Richard Curtis, avec Philip Seymour Hoffman, Kenneth Branagh.

Déjà disponible.

Ton opinion